Conduites addictives spécifiques chez l'infirmière

Wespi, Diane ; Pirlet, Anne Françoise (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2011.

Objectif : L’objectif de ce travail de Bachelor est de mettre en lumière les facteurs de risque spécifiques entraînant des conduites addictives au sein de la profession infirmière. Dans un second temps, il s’agit d’explorer les stratégies individuelles, d’équipe ou institutionnelles afin d’y faire face. Méthode : Ce travail de Bachelor est basé sur des recherches provenant de... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Objectif : L’objectif de ce travail de Bachelor est de mettre en lumière les facteurs de risque spécifiques entraînant des conduites addictives au sein de la profession infirmière. Dans un second temps, il s’agit d’explorer les stratégies individuelles, d’équipe ou institutionnelles afin d’y faire face. Méthode : Ce travail de Bachelor est basé sur des recherches provenant de diverses bases de données (PubMed-Medline, EDP Sciences. Les recherches ont ensuite été analysées au moyen de la grille de Bordage (1989). Les facteurs de risque ainsi que les pistes d’intervention ont été expliqués et traités par thème. Il s’agit d’une revue de littérature non exhaustive de cinq articles scientifiques, explicités à la lumière du cadre de référence. Résultats : Les résultats permettent de répondre à la question de recherche. Il apparait que la moyenne des infirmières qui souffrent de dépendance n’est pas supérieure à celle de la population générale. En revanche, il y a un risque accru pour certains groupes d’infirmières travaillant au sein de services spécifiques. Plusieurs chercheurs déterminent les facteurs de risque spécifiques (professionnels ou privés) susceptibles d’engendrer un processus de dépendance à des substances intoxicantes chez l’infirmière. Conclusion : Dans certains secteurs de leur activité professionnelle, les infirmières sont exposées des facteurs de risque spécifiques, susceptibles d’entraîner une addiction à des substances intoxicantes. La profession infirmière a le défi de s’engager davantage dans un système de prévention. L’identification des infirmières qui souffrent de dépendance, ainsi que l’intervention précoce auprès d'elles, permettent une prise en charge optimale en vue notamment du retour dans la pratique professionnelle, et renforce ainsi la sécurité des patients.