Dépression postpartum du père : rôle préventif de la sage-femme

Le Coq, Mélody ; Williams-Smith, Elizabeth Rose ; Meyer, Yvonne (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2011.

Contexte : La dépression postpartum paternelle est un phénomène peu investigué jusqu’à présent. La place que les pères ont prise dans la famille ces dernières années semble avoir exacerbé cette problématique. En effet, environ 10 % des pères souffrent de dépression postpartum. Objectif : L’objectif de ce travail est de rechercher comment la sage-femme peut prévenir la... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Contexte : La dépression postpartum paternelle est un phénomène peu investigué jusqu’à présent. La place que les pères ont prise dans la famille ces dernières années semble avoir exacerbé cette problématique. En effet, environ 10 % des pères souffrent de dépression postpartum. Objectif : L’objectif de ce travail est de rechercher comment la sage-femme peut prévenir la dépression postpartum paternelle, quels moyens de dépistage elle peut utiliser, quels moyens de prévention elle pourrait mettre en place et finalement à quel moment il serait le plus propice pour elle d’intervenir. Méthode : Une stratégie de recherche a été élaborée à partir de cinq thèmes : le rôle sagefemme, le postpartum, la dépression, le père et la prévention. Les lancements de recherche ont été effectués sur les bases de données Cinhal, Psychinfo et BDSP. Huit articles ont été sélectionnés puis analysés selon divers critères. Résultats : La dépression postpartum paternelle n’est pas toujours identifiée et les échelles de mesure ne sont pas toutes valides pour la mesure spécifique du père. Les causes de la dépression et les facteurs de risque sont multiples. Les conséquences de cette problématique peuvent avoir des effets nuisibles sur tous les membres de la famille et ce à court, moyen et long terme. Cependant, la recherche progresse et des moyens d’interventions peuvent déjà être pratiqués par les sages-femmes et les autres professionnels. Conclusion : L’étude du phénomène doit être poursuivie afin de trouver, évaluer et pratiquer de nouvelles interventions permettant de soutenir les pères et les familles.