L'échographie 3D : outil technologique au service de l'attachement prénatal ?

Gumy, Elise ; Thiboutot, Caroline ; Oberhauser, Nadine (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2011.

L’échographie a révolutionné la pratique obstétricale. Elle a révélé ce qui était jusqu’alors secret. Le foetus est devenu un être public, l’échographie lui donne une place importante au sein de la société. Aujourd’hui, de nombreux centres d’échographie à visée non médicale voient le jour. Ils proposent aux femmes/couples de passer un moment privilégié avec leur... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L’échographie a révolutionné la pratique obstétricale. Elle a révélé ce qui était jusqu’alors secret. Le foetus est devenu un être public, l’échographie lui donne une place importante au sein de la société. Aujourd’hui, de nombreux centres d’échographie à visée non médicale voient le jour. Ils proposent aux femmes/couples de passer un moment privilégié avec leur enfant, loin du stress de l’hôpital, dans le but de renforcer l’attachement et leur sentiment de parentalité. Ils utilisent un moyen technologique récent, l’échographie 3D. Nous avons cherché à savoir si l’échographie 3D pouvait être un outil au service de l’attachement prénatal lors de grossesses physiologiques. Nous avons réalisé une revue de littérature afin de faire le point sur les connaissances actuelles. Les résultats montrent qu’il est difficile d’en faire une généralisation. Le manque de données et de nombreux biais méthodologiques ne nous permettent pas de légitimer l’existence des centres d’échographie « affective ». De plus, les organismes médicaux sont unanimes et déconseillent d’exposer inutilement le foetus aux ultrasons. Les études ne légitimant pas l’échographie 3D mettent en avant qu’il y a bien d’autres éléments qui influencent l’attachement (mouvements foetaux, âge gestationnel, etc.) et qu’il faudrait affiner les recherches. Cependant, les auteurs défendant les bénéfices de l’échographie 3D sur l’attachement prénatal disent que l’échographie 3D permettrait d’agrandir le réseau de soutien social des femmes/couples, d’augmenter les sentiments positifs envers le foetus et la grossesse et d’encourager les comportements maternels de santé.