Reverse engineering d'une application mobile Apple

Sako, Sekou Roland ; Dugerdil, Philippe (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2011 ; TDIG 59.

A l’heure actuelle, il existe plusieurs méthodes pour appliquer le reverse engineering. Le laboratoire de recherche dirigé par le professeur Philippe Dugerdil a développé sa propre méthodologie, basée sur RUP. Pour le moment, cette méthodologie est applicable notamment à des systèmes écrits en Java, PHP et VBA et fonctionne parfaitement. L’objectif de ce travail est de la rendre... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    A l’heure actuelle, il existe plusieurs méthodes pour appliquer le reverse engineering. Le laboratoire de recherche dirigé par le professeur Philippe Dugerdil a développé sa propre méthodologie, basée sur RUP. Pour le moment, cette méthodologie est applicable notamment à des systèmes écrits en Java, PHP et VBA et fonctionne parfaitement. L’objectif de ce travail est de la rendre applicable sur une application mobile iPhone et/ou iPad écrite dans le langage Objective-C. En effet, le succès de cette plateforme s’accroît de jour en jour, et le nombre d’applications grand public disponibles est de l’ordre de centaines de milliers. Sans compter également la place que sont en train de se faire ces terminaux dans le monde de l’entreprise. La méthodologie est clairement définie et s’appuie sur un outil qui permet d’effectuer des analyses ainsi qu’une partie spécifique au langage de programmation. Sur la base de l’outil spécifique développé pour le langage Java par le professeur Peter Daehne, j’ai réalisée la version Objective-C de cette pièce du puzzle et testé l’ensemble de l’outil sur une application iPhone. Ce rapport retrace chronologiquement mon approche quant au développement de cet outil.