Les enjeux de la sécurité informatique

Hervé, Tanguy ; Daehne, Peter (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2011 ; TDIG 55.

Avec l’explosion récente de l’utilisation de l’informatique, et ce dans tous les domaines de la société, la sécurité des données et des équipements est devenu un enjeu majeur. Que nous soyons professionnels de l’informatique, simple utilisateur ou utilisateur avancé, nous nous servons d’outils informatiques quasi quotidiennement. Qu’il s’agisse de stocker des données... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Avec l’explosion récente de l’utilisation de l’informatique, et ce dans tous les domaines de la société, la sécurité des données et des équipements est devenu un enjeu majeur. Que nous soyons professionnels de l’informatique, simple utilisateur ou utilisateur avancé, nous nous servons d’outils informatiques quasi quotidiennement. Qu’il s’agisse de stocker des données personnelles, de consulter ou d’administrer des sites internet, de travailler, d’échanger des données ou de se divertir, nous sommes absolument dépendants du bon fonctionnement et de la fiabilité de l’informatique que nous utilisons. Même quelqu’un n’ayant jamais utilisé un ordinateur devient un utilisateur de l’informatique lorsqu’il retire de l’argent au guichet automatique de sa banque, lorsqu’il prend l’ascenseur, qu’il consulte les horaires de trains à la gare ou qu’il utilise sa voiture. En effet aujourd’hui l’informatique se cache dans énormément de choses courantes et nous ne nous en rendons très peu compte. Mais l’informatique est vulnérable, surtout si l’on ne prend pas les précautions nécessaires et que l’on n’est pas au courant des menaces qui pèsent sur elle. Pour être conscients de ces menaces, il peut être efficace de se placer du point de vue des pirates informatiques et d’étudier les différentes techniques qu’ils utilisent afin de voler de l’information ou de modifier le comportement d’un programme. En faisant cela et en appliquant quelques règles simples de sécurité, il est possible de réduire le risque. Cette étude porte principalement sur l’aspect technique et non pas organisationnel de la sécurité informatique.