Soins infirmiers

Mythes de la morphine auprès du personnel infirmier : étude comparative entre diverses unités de soins du Valais romand

Zryd, Samuel ; Doucet, Thomas (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Valais, 2011.

Contexte : L’utilisation de la morphine à usage médical se confronte toujours, à l’heure actuelle, à certaines croyances erronées (mythes), en particulier sur les effets secondaires. La gestion inadaptée de la douleur peut avoir d’importantes répercussions invalidantes pour l’individu. Objectifs : Le but de cette étude est de comparer divers secteurs de soins afin de mettre en... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Contexte : L’utilisation de la morphine à usage médical se confronte toujours, à l’heure actuelle, à certaines croyances erronées (mythes), en particulier sur les effets secondaires. La gestion inadaptée de la douleur peut avoir d’importantes répercussions invalidantes pour l’individu. Objectifs : Le but de cette étude est de comparer divers secteurs de soins afin de mettre en évidence de possibles dissemblances entre croyances infirmières en lien avec les préconstruits, l’administration et les risques de la morphine. Nos recherches se sont ensuite affinées au sein des groupes en fonction du genre, de l’âge, de l’expérience, de la nationalité et de la religion afin d’expliquer les éventuelles dissemblances entre secteurs. Population : La population cible comprend des infirmiers/ères diplômés/es travaillant dans le domaine de la pédiatrie, de la médecine-chirurgie, des soins aigus (urgences, soins continus, soins intensifs), des centre médico-sociaux et des établissements médico-sociaux du Valais romand. Méthode : Enquête de type quantitative effectuée par questionnaire auto-administré. Regroupement de questions puis utilisation du programme informatique SPSS 18.0. Résultats : 515 questionnaires ont été analysés. Plusieurs différences significatives ont pu être établies entre les services de soins dont la majorité concerne les croyances liées aux préconstruits généraux et au risque d’effets secondaires. Recommandations : Actuellement, les résultats montrent que l’amélioration des connaissances scientifiques favorise une meilleure connaissance du produit et influence les mythes de la morphine. De ce fait, il est important d’assurer des formations continues régulières, se baser sur des protocoles ayant été approuvés par des experts et réévaluer fréquemment la douleur du patient.