Faculté des lettres et sciences humaines

Tu fais quoi dans la vie? : une analyse du vécu des bénéficiaires de l'assurance-invalidité en Suisse

Jeannet, Rachel ; Suter, Christian (Dir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2017.

Durant les années nonante, le nombre de rentiers de l’assurance-invalidité (AI) a augmenté de 40%. Cette situation a conduit la Confédération a réformer cette assurance, notamment au travers de nouvelles mesures envers la réinsertion professionnelle, établies lors de la 6e révision (2012). Malgré les études effectuées sur la thématique de l’AI, durant le programme national de... More

Add to personal list
    Résumé
    Durant les années nonante, le nombre de rentiers de l’assurance-invalidité (AI) a augmenté de 40%. Cette situation a conduit la Confédération a réformer cette assurance, notamment au travers de nouvelles mesures envers la réinsertion professionnelle, établies lors de la 6e révision (2012). Malgré les études effectuées sur la thématique de l’AI, durant le programme national de recherche 45 (PNR45, 2001-2005), certains sujets sont restés lacunaires, comme le ressenti des rentiers. Ce travail cherche à répondre à ce manque, en interrogeant, le rapport des rentiers envers : leur statut, la réinsertion et les autres bénéficiaires AI ; mais également leurs expériences vécues et les processus de stigmatisation rencontrés. Deux cadres théoriques ont été sélectionnés, afin d’analyser les données récoltées à la suite d’entretiens biographiques narratifs auprès de rentiers AI, d’une part, celui de la carrière morale des assistées (Paugam 1991) et d’autre part, celui d’une nouvelle conceptualisation du stigmate (Link & Phelan 2001). Les résultats de cette analyse ont apporté des clefs de compréhension relatives aux problématiques persistantes concernant la réinsertion professionnelle des rentiers AI, en dépit des nouvelles mesures mises en place. Par exemple, plusieurs bénéficiaires AI, ayant le désir de se réinsérer, n’ont pas rencontré de conditions cadres positives pour retrouver un travail. Au final, les conclusions de cette recherche encouragent la création de mesures supplémentaires de réinsertion, tel que le « supported employment » (Burns 2007) ; ou encore, le développement d’emplois hors de la sphère productive, tel que le bénévolat ou du travail parallèle dans le domaine de la santé.