Sexualité et intimité des patients en oncologie : L’infirmière doit-elle s’en préoccuper ?

Alarcon, Vanessa ; Gras, Florence ; Zorrilla Matos, Flor Priscilla ; Dupuis, Patricia (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2016.

Introduction : le cancer, maladie chronique, est la deuxième cause mondiale de mortalité. Elle affecte la personne dans sa globalité, y compris l’intimité et la sexualité. Or ces deux notions font partie intégrante de chaque être humain. Il est donc du rôle infirmier de les prendre en compte dans une vision holistique. Malheureusement, l’intimité et la sexualité sont des thèmes... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Introduction : le cancer, maladie chronique, est la deuxième cause mondiale de mortalité. Elle affecte la personne dans sa globalité, y compris l’intimité et la sexualité. Or ces deux notions font partie intégrante de chaque être humain. Il est donc du rôle infirmier de les prendre en compte dans une vision holistique. Malheureusement, l’intimité et la sexualité sont des thèmes rarement abordés par les infirmières en oncologie. Objectifs : le but est de comprendre comment l’infirmière peut favoriser la discussion autour de l’intimité et de la sexualité avec les patients adultes en oncologie. La théorie de la transition de Meleis servira de cadre théorique. Méthode : une recension des écrits a été effectuée à l’aide d’articles scientifiques issus de CINHAL et Medline. Six articles en anglais ont été retenus. Les résultats ont été extraits et analysés à l’aide des concepts de la théorie de la transition. Résultats : les plus importantes barrières empêchant la discussion autour de la sexualité sont les croyances des infirmières et des patients. Les conjoints et les professionnels sont des facteurs facilitant une transition saine. Conclusion : les patients manquent d’informations au sujet de la sexualité : cependant les infirmières ne pensent pas toujours qu’il est de leur ressort de les renseigner. Néanmoins, un travail des soignants sur leurs propres représentations ainsi qu’un approfondissement de leurs connaissances permettrait d’initier la discussion.