Swiss Data Journal : étude de conceptualisation d'un modèle de partage des données de recherche basé sur le concept de Data Paper dans le contexte helvétique

Zwahlen, Stéphane ; Schneider, René (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2016.

L’ouverture des données de la recherche financées par des fonds publics est au coeur de l’actualité récente, tant au niveau européen qu’à l’échelle helvétique, en raison du message fort porté par la présidence néerlandaise de l’Union européenne, véritable manifeste en faveur de l’accès libre aux résultats de recherche, s’appuyant sur des considérations politiques,... More

Add to personal list
    Résumé
    L’ouverture des données de la recherche financées par des fonds publics est au coeur de l’actualité récente, tant au niveau européen qu’à l’échelle helvétique, en raison du message fort porté par la présidence néerlandaise de l’Union européenne, véritable manifeste en faveur de l’accès libre aux résultats de recherche, s’appuyant sur des considérations politiques, économiques et éthiques. Cet engagement a entraîné dans son sillage une réaction similaire du Fond national suisse pour la recherche scientifique. Les acteurs suisses de la recherche, qu’ils soient en charge de la promotion de la science et de l’innovation, institutions académiques, bibliothèques ou chercheurs tentent d’apporter des réponses aux enjeux soulevés par la production toujours plus importante de volume de données et l’évolution des exigences des agences de financement des partenaires européens et internationaux quant à la gestion des données. Dans ce cadre fertile, le rédacteur de ce travail, a été amené à réaliser une étude de conceptualisation sur la mise en place, à l’échelle helvétique, d’une solution de diffusion basée sur le concept de data paper. Ce sont de véritables publications savantes, dont le sujet n’est plus les résultats de l’étude, mais les données produites dans le processus de recherche ayant mené à sa réalisation, afin de pouvoir déterminer si ce type de solution était envisageable et quels en seraient les éléments essentiels. En résulte trois scénarios, qui ont été construits sur la base d’une étude contextuelle prenant en compte les besoins des principaux acteurs du domaine et les notions fondamentales de la gestion des données de recherche et de leur publication. Mais également plus spécifiquement sur le data paper et son influence sur les processus de communication scientifique. Le rédacteur a considéré, une fois les éléments nécessaires acquis, qu’une solution de diffusion basée uniquement sur le type de publication sélectionnée au départ pouvait apporter une plus-value intéressante, mais ne constituait que l’une des facettes de la publication des données de la recherche.