Faculté des lettres et sciences humaines

Paysage de la santé mentale lausannois : état des lieux de ses espaces et de ses visions de soins de 1960 à nos jours

Chevalley, Céline ; Söderstöm, Ola (Dir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2016.

Ce mémoire retrace l’évolution du paysage de soins en santé mentale dans le canton de Vaud, et plus spécifiquement à Lausanne, de 1960 à nos jours. Un crochet par l’ère asilaire est aussi fait, pour contraster au mieux la forme spatiale donnée aux espaces de soins destinés à prendre en charge les patients souffrant de troubles psychotiques. Nous avons déterminé trois formes qui... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce mémoire retrace l’évolution du paysage de soins en santé mentale dans le canton de Vaud, et plus spécifiquement à Lausanne, de 1960 à nos jours. Un crochet par l’ère asilaire est aussi fait, pour contraster au mieux la forme spatiale donnée aux espaces de soins destinés à prendre en charge les patients souffrant de troubles psychotiques. Nous avons déterminé trois formes qui s’associent à trois « ères » et à trois visions de soins dominantes : l’ère asilaire en tant que pôle avec une norme d’exclusion, l’ère de la désinstitutionnalisation et son principe de décentralisation des soins dans un but d’intégrer les patients dans la communauté et enfin l’ère de réseau avec des espaces et des partenaires qui collaborent et sont rendus mobiles pour accompagner le patient dans son milieu naturel et le soutenir dans sa « vie quotidienne ».
    Ces ères ont été identifiées à travers un état de l’art ciblé sur l’évolution des espaces de soins des pays qui ont eu une influence sur le canton de Vaud. En effet, les modèles et politiques de soins développés et appliqués aux Etats-Unis, en France et en Australie serviront de modèles à la psychiatrie vaudoise au fur et à mesure des ères et des visions changeantes. Dans l’ensemble de notre travail, nous puisons dans deux champs de recherche : la géographie de la santé mentale et l’histoire de la psychiatrie. L’un et l’autre se complètent mutuellement et nous permettent d’extraire les visions et les espaces de soins propres aux différents modèles et politiques de soins établis. Le couple de concepts de « normes et formes » permet enfin de rallier ces deux domaines et de révéler, à travers l’analyse des différents paysages de soins créés, comment sont considérés la maladie mentale et le patient à une époque et dans une région donnée.
    Le paysage de soins lausannois a ceci de spécifique qu’il est aujourd’hui une hybridation de plusieurs modèles de soins, révélant une vision de soins complexe et plurielle de la psychiatrie vaudoise. Nous insistons alors sur le caractère unique du développement, de l’adaptation, de l’utilisation et des « résultats socio-spatiaux » de chaque modèle pour cette région selon ses spécificités et son « historique » en matière de soins en santé mentale.