Travail social

La violence au sein du couple : en sortir est un choix qui se pense et se concrétise pas à pas, c'est sortir de prison et retrouver sa liberté

Wüthrich, Angélique ; Lorenz, Susanne (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2011.

La thématique de la violence au sein du couple est au coeur de ce travail de bachelor. Elle est abordée sous l’angle du cheminement intellectuel des femmes victimes et des choix qu’elles ont posés en vue de mettre un terme à la violence subie. C’est donc le processus de décision, ou de changement, qui se trouve au centre de cette recherche. Cette décision doit être comprise ici comme... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La thématique de la violence au sein du couple est au coeur de ce travail de bachelor. Elle est abordée sous l’angle du cheminement intellectuel des femmes victimes et des choix qu’elles ont posés en vue de mettre un terme à la violence subie. C’est donc le processus de décision, ou de changement, qui se trouve au centre de cette recherche. Cette décision doit être comprise ici comme celle de quitter le partenaire violent. Dans le but de comprendre entre autre ce qui a poussé les femmes interviewées à mettre un terme au contexte de violence, de saisir comment elles ont procédé et comment elles ont été accompagnées par les professionnels2, des entretiens ont été réalisés. Ceux-ci ont été analysés et les principaux résultats sont résumés ici en quelques mots. En vivant une relation de couple empreinte de violence, l’identité est particulièrement touchée et c’est la personne dans son ensemble qui est niée. L’analyse montre que la reconstruction de cette identité, dans une visée d’individualisation et d’autonomisation de la personne, est centrale. Reconstruire passe par une reconnaissance du vécu, des émotions, par la connaissance de ses droits et l’accès aux prestations, par l’expression de limites, par une sécurité retrouvée notamment. La réflexion et les démarches mises en oeuvre par la personne ou par un intervenant social sont dirigées vers cet objectif. Il est à noter que le soutien du professionnel apparaît comme essentiel pour les personnes interrogées. En effet, en prenant pour vrai ce que la personne lui confie, en l’informant, en la valorisant, l’intervenant a sa part dans l’initiation du processus de changement. De même, son accompagnement doit permettre d’expérimenter concrètement les conclusions des réflexions menées par la personne elle-même. Pour résumer, c’est la relation empathique avec le professionnel, d’égal à égal, qui est soutenante pour les femmes rencontrées. C’est également le respect de leurs compétences et de leurs ressources, de même que la disponibilité de l’intervenant qui les ont aidées à entrer dans la dynamique de changement et à avancer pas à pas, à leur rythme, dans la direction qu’elles-mêmes ont choisie.