Soins infirmiers

Administration des antalgiques prescrits "en réserve" pour le soulagement de la douleur : exploration de la démarche clinique de l'infirmière

Bonnaz, Valérie ; Rocha Ramos, Fabienne ; Derouiche, Sabine (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Valais, 2011.

Ce mémoire de fin d’étude s’inscrit dans le cadre de l’obtention de mon diplôme d’infirmière. Il s’agit d’une démarche d’initiation à la recherche. Le thème choisi porte sur la démarche de clinique infirmière quant à la prise de décision d’administrer un antalgique prescrit en réserve pour le soulagement d’une douleur aiguë chez un patient adulte. Cette recherche a... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce mémoire de fin d’étude s’inscrit dans le cadre de l’obtention de mon diplôme d’infirmière. Il s’agit d’une démarche d’initiation à la recherche. Le thème choisi porte sur la démarche de clinique infirmière quant à la prise de décision d’administrer un antalgique prescrit en réserve pour le soulagement d’une douleur aiguë chez un patient adulte. Cette recherche a été menée en collaboration avec une collègue de promotion, qui explore le même sujet mais dans un contexte pédiatrique. Elle a pour but d’identifier les éléments pris en compte par les infirmières pour la réalisation de cet acte infirmier. Elle s’intéresse également à l’influence de la politique de service en matière de gestion de la douleur spécifiquement sur la prise de décision infirmière d’administrer un antalgique prescrit en réserve. De plus, elle vise à mettre en évidence les différences dans le jugement clinique de l’infirmière face à un patient adulte ou enfant. Il s’agit d’une recherche qualitative de type exploratoire. Les données ont été récoltées par le biais d’entretiens semi-directifs auprès de huit infirmières travaillant dans un service de chirurgie et médecine générale. L’analyse des propos recueillis m’a permis de répondre à ma question centrale de recherche. Les principaux résultats obtenus démontrent que la démarche de soins infirmière en lien avec l’administration d’antalgiques prescrits en réserve s’établit principalement sur la base des données issues de l’évaluation de la douleur. Celle-ci semble être sous l’influence des connaissances, des valeurs et/ou des représentations personnelles sur la douleur et/ou l’antalgie de chaque professionnelle, faisant office de facteurs incitants ou entravants l’utilisation de ces réserves d’antalgiques.