Soins infirmiers

Communiquer pour ne pas contenir ! : la prise en charge des comportements perturbateurs dans la démence d'Alzheimer : une revue de la littérature

Russomanno, Alessia ; Berra, Elvire (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Valais, 2011.

Cette recherche est faite dans le cadre de l’obtention d’un Bachelor en Soins Infirmiers. Il s’agit d’une revue de la littérature dans laquelle sept articles scientifiques ont été analysés. Le but de cette recherche initiale est de se questionner sur les stratégies de communication permettant une meilleure prise en charge des comportements perturbateurs, ainsi une diminution des... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Cette recherche est faite dans le cadre de l’obtention d’un Bachelor en Soins Infirmiers. Il s’agit d’une revue de la littérature dans laquelle sept articles scientifiques ont été analysés. Le but de cette recherche initiale est de se questionner sur les stratégies de communication permettant une meilleure prise en charge des comportements perturbateurs, ainsi une diminution des contraintes physiques, dans une prise en charge d’une personne atteinte d’une démence d’Alzheimer. Cette revue se base sur des résultats de précédentes recherches afin de fournir des recommandations concernant la communication avec la personne souffrant de démence. Cette revue, recherche encore d’autres interventions permettant une diminution de l’utilisation des contentions physiques et une meilleure prise en charge des troubles du comportement. Grâce à ce travail, dans l’idéal, il serait important de trouver des stratégies de communication verbales et non verbales permettant une meilleure prise en charge des patients atteints de démence, plus précisément de type d’Alzheimer. A travers ce travail, l’efficacité de certaines stratégies de communication sera démontrée ainsi que des méthodes ou des alternatives permettant la diminution des contraintes physiques. La législation concernant la contention physique et des protocoles seront également identifiés dans cette revue