Différencier dans les jeux de balle : proposition et analyse d'un outil d'évaluation du niveau de coordination des élèves

Blanchard, Raphaël ; Patelli, Gianpaolo (Dir.)

Mémoire de master : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2010 ; MP0070.

La mission confiée aux enseignants d’EPS est de permettre à chaque élève de développer son potentiel avec ses propres qualités. L’enseignement différencié est le moyen pour parvenir à cette fin. Le défi pour l’enseignant d’EPS est d’identifier quelles sont les capacités des différents élèves de sa classe, afin de leur proposer un enseignement stimulant et adapté. Ce ... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La mission confiée aux enseignants d’EPS est de permettre à chaque élève de développer son potentiel avec ses propres qualités. L’enseignement différencié est le moyen pour parvenir à cette fin. Le défi pour l’enseignant d’EPS est d’identifier quelles sont les capacités des différents élèves de sa classe, afin de leur proposer un enseignement stimulant et adapté. Ce travail se focalise plus spécifiquement sur les jeux de balle, qui occupent une large place dans une planification annuelle et qui sont souvent une source de motivation. Dans un premier temps, ce travail relève les différents facteurs permettant de différencier les élèves en EPS pour définir celui qui semble le plus pertinent à étudier : celui de la coordination. L’objectif fixé, est de proposer, analyser et valider un outil permettant de diagnostiquer le niveau de coordination des élèves. L’hypothèse formulée par ce travail veut que l’outil permette à l’enseignant, non seulement d’obtenir des valeurs pertinentes, diagnostiquant le niveau de coordination des élèves dans les jeux de balle, mais qu’il serve au maître d’EPS pour planifier son enseignement de manière différenciée. Afin de valider la leçon diagnostique et sa pertinence, celle-ci est mise en pratique dans deux classes différentes. Les résultats obtenus répondent clairement aux buts fixés par ce travail : premièrement, le test permet une évaluation diagnostique du niveau d’habileté des élèves. Un lien étroit existe entre le jugement du niveau des élèves par les enseignants les ayant observés durant 6 à 8 mois et les résultats au test. Deuxièmement, il permet également de former des groupes d’élèves à même niveau d’habileté, ce qui est l’autre exigence fixée par ce travail. Que ce soit par le système « aux points », pour différencier les élèves d’après l’ensemble de leurs performances, ou par une lecture des résultats poste par poste, pour différencier d’après une qualité de coordination précise, l’outil diagnostique est efficace. L’ensemble des points relevés en font un outil particulièrement intéressant pour un enseignant d’EPS. Il permet d’avoir rapidement une idée du niveau des élèves que contient une classe pour réaliser sa planification. Il permet également d’intégrer les élèves dans une démarche d’autoévaluation et de prise de conscience d’enjeux liés à l’EPS, au travers de la coordination.