Un aspect du rôle infirmier autonome dans un service d'urgences somatiques

Geinoz, Elsa ; Giller, Noël (Dir.) ; Niggli, Martin (Codir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé de Fribourg, 2011.

La réalisation de ce travail a pour objectif d’identifier les éléments posant problèmes lors des prises de décisions de l’infirmière d’accueil et d’orientation (IAO) dans les services d’urgences somatiques pour agir concrètement sur ceux-ci. Cette problématique est fondamentale puisque la littérature révèle que l’on rencontre des situations, lors de la prise de décisions... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La réalisation de ce travail a pour objectif d’identifier les éléments posant problèmes lors des prises de décisions de l’infirmière d’accueil et d’orientation (IAO) dans les services d’urgences somatiques pour agir concrètement sur ceux-ci. Cette problématique est fondamentale puisque la littérature révèle que l’on rencontre des situations, lors de la prise de décisions au tri des urgences, où l’on sur ou sous-estime les degrés d’urgence. Par conséquent, la prise en charge n’est pas optimale. A l’aide de seize documents pertinents tirés de la littérature, il a été possible d’analyser finement cette thématique. Il en ressort différents éléments comme des facteurs internes (l’expérience, les connaissances, l’intuition), des facteurs externes (les contraintes de temps, les interruptions fréquentes, le manque de formation), des facteurs cliniques et d’autres facteurs, notamment la prise en charge des enfants. En lien avec le cadre de référence du jugement clinique on remarque que certaines notions ont été développées notamment les connaissances ou l’expérience. Cependant, d’autres n’ont pas été abordées comme la confiance en soi ou la capacité de raisonnement. Le travail infirmier ne se situe ainsi pas seulement dans le « faire » et dans « l’ici et maintenant », il demande l’acquisition de nombreuses compétences. La posture réflexive est indispensable pour arriver à un jugement clinique pertinent.