Faculté de théologie

Les liturgies des synodes diocésains français 1983-1997. Vol. 1: Thèse; Vol. 2: Annexes

Join-Lambert, Arnaud ; Klöckener, Martin (Dir.) ; De Clerck, Paul (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Fribourg : 2001.

"Célébrer" un synode diocésain! L’expression peut sembler étonnante, car on ne "célèbre" pas un congrès, une session parlementaire ni un comité de direction. La "célébration" d’un synode indique qu’il s’agit d’abord et avant tout d’un événement spirituel. L’Église a vécu depuis son origine avec cette conviction que l’Esprit Saint agissait en elle à l’occasion de... More

Add to personal list
    Résumé
    "Célébrer" un synode diocésain! L’expression peut sembler étonnante, car on ne "célèbre" pas un congrès, une session parlementaire ni un comité de direction. La "célébration" d’un synode indique qu’il s’agit d’abord et avant tout d’un événement spirituel. L’Église a vécu depuis son origine avec cette conviction que l’Esprit Saint agissait en elle à l’occasion de ces rassemblements. Ce présupposé de foi permet alors toutes les audaces, à la suite des apôtres et des anciens de Jérusalem qui osèrent dire "l’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé" avant d’exposer leurs décisions (Ac 15, 28). Or, c’est la dimension liturgique des synodes qui manifeste le mieux cette mise à l’écoute de ce que l’Esprit Saint veut dire aux Églises (Ap 1-3). En effet, par le caractère objectif de la liturgie, le synode transcende sa dimension de moyen de gouvernement livré aux conditions inhérentes à tout organe de consultation ou de décision. Lors des 35 synodes diocésains célébrés en France métropolitaine de 1983 à 1999, les temps de prière furent très variés, simples liturgies de la Parole pour ouvrir une session de travail ou célébrations eucharistiques regroupant parfois plus de 20'000 participants. Les milliers de documents examinés donnent de précieuses indications pour faire un état des lieux précis de la liturgie dans la France contemporaine, notamment par rapport aux volontés de réforme émises à Vatican II et pour observer comment la théologie de l’Église comme communion est mise en oeuvre concrètement et symboliquement dans les liturgies synodales. Par sa présentation systématique du phénomène synodal et l’étude détaillée des liturgies célébrées, l’auteur invite à revisiter l’aventure humaine et spirituelle des synodes diocésains français vécue de près ou de loin, avec bonheur ou déception, par plusieurs centaines de milliers de catholiques français. Cet ouvrage permet enfin une évaluation unique en son genre des synodes diocésains contemporains, tout en contribuant à enrichir la pratique actuelle qui se poursuit dans plusieurs diocèses en France et ailleurs.