Faculté des lettres et sciences humaines

Le lien entre l'environnement et la migration : étude de cas des migrations en direction de Port-au-Prince, Haïti

Toffolon, Alizée ; Piguet, Etienne (Dir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2016.

Cette recherche a pour thème le lien entre l’environnement et les flux migratoires à destination de Port-au-Prince, Haïti. Elle vise à tirer un portrait des différents facteurs explicatifs qui entrent en compte dans la prise de décision de migrer. Haïti a été choisi comme cas d’étude car c’est un pays qui subit de nombreuses dégradations environnementales et qui a un solde... More

Add to personal list
    Résumé
    Cette recherche a pour thème le lien entre l’environnement et les flux migratoires à destination de Port-au-Prince, Haïti. Elle vise à tirer un portrait des différents facteurs explicatifs qui entrent en compte dans la prise de décision de migrer. Haïti a été choisi comme cas d’étude car c’est un pays qui subit de nombreuses dégradations environnementales et qui a un solde migratoire négatif avec un fort exode rural. Par conséquent, Haïti correspond bien aux critères recherchés. Cette étude va dans un premier temps établir les facteurs explicatifs tels qu’économiques, sociaux et politiques et par la suite analyser l’importance de ceux-ci dans la prise de décision de migrer. Dans un deuxième temps, le facteur environnemental sera analysé plus précisément pour établir l’importance de celui-ci dans la migration mais également son importance par rapport aux autres facteurs mentionnés plus haut. Pour finir, une brève analyse sera effectuée sur le poids de la diaspora concernant la mobilité des Haïtiens non migrants. Le but est de brosser un portrait général de ce qui pousse les Haïtiens à partir des campagnes pour aller s’établir à Port-au-Prince, qui est la capitale. Il est important de comprendre la manière dont les dégradations environnementales sont perçues pour pouvoir tirer des conclusions sur la migration haïtienne. Le facteur économique et celui social se sont ceux les plus importants pour expliquer la migration vers la capitale. Les Haïtiens, en cherchant à améliorer leur condition de vie, mettent leur espoir sur la ville dans laquelle, il y a plus d’opportunités. L’environnement a un rôle important mais secondaire dans la migration et il se couple très souvent avec les autres facteurs. La diaspora peut avoir un poids significatif sur la mobilité des Haïtiens, sous la forme des transferts de fonds Pour mener cette étude, un terrain de cinq semaines a été effectué en Haïti lors duquel 30 entretiens ont été réalisés et 30 questionnaires distribués. Les entretiens ont été menés à Port-au-Prince et dans l’Artibonite, qui est une région agricole du pays.