La prévention du syndrôme du bébé secoué en néonatologie : Comment l'infirmière peut-elle aider les parents à mieux faire face aux pleurs de leur enfant ?

Lanoir, Justine ; Lopes Marques, Daniela ; Soares, Lauralie ; Robatto, Laurence (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole Arc Santé, 2015.

Dans ce résumé de Travail de Bachelor, qui a pour objet la prévention de la maltraitance des nourrissons, nous allons reprendre les points abordés dans notre travail, qui sont : la problématique, les concepts, la méthode, les résultats, la conclusion et pour finir les mots-clés. Problématique : Selon l’Office fédéral de la statistique (2014), 12 % des cas de violences domestiques... Di più

Aggiungi alla tua lista
    Résumé
    Dans ce résumé de Travail de Bachelor, qui a pour objet la prévention de la maltraitance des nourrissons, nous allons reprendre les points abordés dans notre travail, qui sont : la problématique, les concepts, la méthode, les résultats, la conclusion et pour finir les mots-clés. Problématique : Selon l’Office fédéral de la statistique (2014), 12 % des cas de violences domestiques sont commis par des parents sur des enfants. Ce chiffre est non négligeable, de plus qu’il ne représente que les cas déclarés à la justice. Le syndrome du bébé secoué est une forme de maltraitance physique encore peu connue et sous-diagnostiquée. La prématurité est un des facteurs de risque de ce type de maltraitance, c’est pourquoi nous avons voulu chercher comment les infirmières pourraient faire de la prévention dans un service de néonatologie. Cette recherche sera donc axée sur les interventions de prévention auprès des parents d’enfants prématurés, afin de les aider à gérer les pleurs de leur bébé et ainsi éviter un acte de maltraitance. Concepts : Les trois concepts développés dans ce présent travail sont les suivants : la prématurité, le syndrome du bébé secoué et la prévention. Les bébés prématurés sont une population à risque de maltraitance car ils demandent beaucoup d’investissement de la part des parents. Le syndrome du bébé secoué survient lorsqu’un bébé est violemment agité alors qu’il est tenu par le tronc, les épaules ou les bras. Ce syndrome a été diagnostiqué à raison de 56 fois entre 2002 et 2007 en Suisse. En matière de prévention, ce travail se base sur la prévention ciblée de Gordon (1983), qui sera développée par la suite. La théorie de la transition de Meleis (2010) a également été utilisée comme cadre théorique. Méthode : La méthode PICOT a été employée pour identifier la question de recherche. Cinq bases de données ont été interrogées afin de trouver les dix articles les plus pertinents et répondant aux critères de recherches. Ceux-ci ont été analysés à l’aide de la grille de Fortin (2010). Résultats : Les résultats sont présentés selon trois thématiques : les programmes de prévention du syndrome du bébé secoué, la gestion des pleurs et, pour terminer, la prématurité et la néonatologie. Un tableau est employé pour présenter de manière synthétique les dix articles analysés. Ensuite, ces résultats sont mis en lien avec la question de recherche et des pistes concrètes pour la pratique sont proposées. Conclusion :Un bilan général des apports de ce Travail de Bachelor a été réalisé. Les recherches effectuées n’ont permis de répondre que partiellement à la question PICOT. En effet, la néonatologie est un contexte de soins dans lequel la prévention primaire semble ne pas occuper beaucoup de place. De plus, le phénomène du syndrome du bébé secoué n’est que très peu étudié en Europe. Les programmes de prévention existants restent généraux et basiques. Avant de mettre en place un programme de prévention du bébé secoué en Suisse, un état des lieux et un nombre plus important de travaux de recherche devraient se faire.