Stress infirmier en milieu hospitalier : Prendre soin de Soi pour prendre soin d'Autrui

Rastelletti, Alison ; Varin, Adriane ; Louis, Stéphanie ; Schirlin, Olivier (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole Arc Santé, 2015.

Problématique : Le syndrome d’épuisement professionnel – dit burnout - est caractérisé par un épuisement émotionnel qui peut aboutir à une déshu-manisation de la relation à l’autre, voire à une impression de démotivation et/ou d’échec professionnel assimilables à une douloureuse perte de sens. L’infirmier y est particulièrement exposé, du fait qu’il est en permanence... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Problématique : Le syndrome d’épuisement professionnel – dit burnout - est caractérisé par un épuisement émotionnel qui peut aboutir à une déshu-manisation de la relation à l’autre, voire à une impression de démotivation et/ou d’échec professionnel assimilables à une douloureuse perte de sens. L’infirmier y est particulièrement exposé, du fait qu’il est en permanence con-fronté aux douleurs, aux peines, voire à la mort de celles et ceux dont il s’occupe. Il est donc très important qu’il puisse disposer d’outils lui permettant de prévenir et de gérer ces situations émotionnellement difficiles. Faute de quoi,il encourt le risque non négligeable de devenir victime d’un épuisement professionnel (burnout). Il est également nécessaire d’apporter des pistes aux institutions, pour prévenir le burnout de leurs employés. Objectifs : Cette revue de littérature permettra une meilleure compré-hension du phénomène de l’épuisement professionnel, de ses causes et des outils susceptibles de contribuer à la prévention du burnout des infirmiers dans le milieu hospitalier. Méthode : Concevoir une revue de littérature en parcourant différentes bases de données telles que Pubmed, Cinhal, Psycinfo, Medline et Cochrane. Douze articles scientifiques d’une parution de moins de 10 ans ont été retenus pour nous permettre de confronter des pratiques et des avis divergents de professionnels de la santé, en centrant nos recherches sur les infirmiers au sein du monde hospitalier. Résultats : Les résultats de cette revue de littérature nous ont permis d’identifier les facteurs de risques potentiels du stress chronique ainsi que d’évaluer dans quelle mesure ils induisaient du stress. La majorité des études nous ont dévoilé l’importance des facteurs institutionnels, tels que la charge de travail, la dotation en personnel, les horaires, ainsi que la qualité des relations interprofessionnelles. Toutefois, d’autres auteurs se sont intéressés aux facteurs davantage liés à la personne elle-même, comme la personnalité ou les stratégies d’adaptation utilisées. Les résultats nous ont aussi permis de découvrir les conséquences du stress sur les soins prodigués au patient et sur la relation soignant-soigné. Discussion : Des mesures de prévention et des propositions d’interventions découlent des résultats. Elles consistent à veiller à la régulation de la charge de travail, à l’adaptation de la dotation en personnel formé et à l’aménagement d’une politique réglementant les horaires. Un environnement de travail sain doit être guidé par une culture de travail respectant les jours de repos et les vacances des infirmiers, promouvant les arrêts de travail aux heures convenues et autorisant le refus d’heures supplémentaires non rétribuées, en plus de la mise à disposition d’une supervision clinique, du soutien de la hiérarchie vis-à-vis des employés ainsi que de la promotion d’une collaboration interprofessionnelle de qualité. En revanche, des actions concrètes sur les facteurs personnels sont plus difficilement identifiables : mais l’intervention de prévention doit si possible être ajuster au style de personnalité et aux stratégies d’adaptation utilisées. Des actions pouvant être mises en place par l’infirmier lui-même ont aussi prouvé leur efficacité, notamment l’équilibre du style de vie ainsi que l’accès à des approches psychothérapeutiques.