Quel type d'intervention infirmière, concernant la prévention tertiaire des maltraitances physiques de type conjugal de femmes victimes âgées de 21 à 29 ans, peut être effectué au sein de services d'urgence afin d'en réduire le taux d'incidence ?

Fankhauser, Nathanaëlle ; Matthey-Junod, Line ; Meier, Melinda ; Schwander-Maire, Françoise (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole Arc Santé, 2015.

Problématique Notre problématique concerne la violence conjugale chez les femmes âgées entre 21 et 29 ans. Le but de ce travail est de mettre en évidence les interventions infirmières s’inscrivant dans la prévention tertiaire effectuée au sein des services d’urgence. Cela afin de mettre en évidence les pratiques infirmières permettant de réduire le taux d’incidence des récidives... More

Add to personal list
    Résumé
    Problématique Notre problématique concerne la violence conjugale chez les femmes âgées entre 21 et 29 ans. Le but de ce travail est de mettre en évidence les interventions infirmières s’inscrivant dans la prévention tertiaire effectuée au sein des services d’urgence. Cela afin de mettre en évidence les pratiques infirmières permettant de réduire le taux d’incidence des récidives dans la violence conjugale. Concepts abordés Les concepts abordés sont la maltraitance, la violence conjugale, la prévention tertiaire, les interventions infirmières et le taux d’incidence. Chaque concept a été défini suite à une revue littéraire, ce qui a permis d’avoir une base commune des connaissances de ces derniers. Méthode Une question PICOT a été défini et a permis de clarifier le questionnement pour ainsi identifier les concepts clés. Ceux-ci permettant d’effectuer une recherche bibliograhique efficace et systématique dans les bases de données PubMed, Cochrane, CINHAL & OVID et Medline. Les mots clés ont été sélectionné en lien avec les concepts de départ. Cela a permis de cibler les articles correspondant à notre questionnement. La mise en place de différents filtres tel que l’année de publication et le type d’articles, a permis une sélection initiale. Une première lecture des résumés a engendré la sélection d’articles pertinents et répondant à la question PICOT. Suite à cette première sélection, le nombre d’articles était insuffisant avec uniquement des métaanalyses et des revues, ce qui nous a amenées à intégrer des recherches et à élargir nos mots clés. Nous avons dû vérifier le niveau de preuve scientifique à l’aide de l’impact factor, de la hiérarchisation des articles et de l’analyse critique confirmant ou non ces divers niveaux de preuves. Afin d’effectuer notre recherche, dix articles ont été sélectionnés selon leur titre et la lecture du résumé. Suite à cela, une lecture entière a été effectué et les dix articles ont été sélectionnés car ils correspondaient à notre question de départ. Ces articles ont été analysés à l’aide de la grille d’analyse de Fortin (2010), ce qui a permis de mettre en évidence les principaux résultats. Résultats La lecture des articles a permis de mettre en évidence des interventions pouvant être appliquées au sein des urgences par les infirmières afin de garantir une prise en charge adéquate des victimes ; ces interventions sont physiques, psychologiques et émotionnelles. Les attitudes des infirmières, l’orientation de la victime vers des structures spécialisées ainsi que préserver la sécurité sont des éléments primordiaux dans la prise en charge infirmière. Notre travail nous a permis d’acquérir des connaissances, particulièrement concernant les savoirs empiriques, qui influenceront nos pratiques infirmières futures. Le travail en équipe a permis de développer notre rôle de collaboratrice, de communicatrice ainsi que l’ensemble des savoirs de la discipline. Finalement, Wathen et MacMillan (2003) mettent en évidence le manque de recherches concernant l’efficacité des interventions infirmières pour réduire le taux d’incidence. D’autres recherches peuvent également étayer les connaissances dans ce domaine, ce qui permettrait d’améliorer les pratiques infirmières.