Evaluation d’une intervention en classe concernant les habiletés sociales de six enfants entre 4 et 6 ans ayant principalement des difficultés relationnelles et communicationnelles

Delavaux, Joël ; Sermier-Dessemontet, Rachel (Dir.)

Mémoire de master spécialisé : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2015 ; mp0766.

L’autisme est une terminologie qui a évolué dans le temps. Actuellement, c’est un syndrome composé de deux symptômes principaux, à savoir des particularités dans la communication sociale et des comportements stéréotypés avec des intérêts restreints. La terminologie utilisée par le DSM-5 est « trouble du spectre autistique » (TSA). Malgré une grande hétérogénéité dans cette... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    L’autisme est une terminologie qui a évolué dans le temps. Actuellement, c’est un syndrome composé de deux symptômes principaux, à savoir des particularités dans la communication sociale et des comportements stéréotypés avec des intérêts restreints. La terminologie utilisée par le DSM-5 est « trouble du spectre autistique » (TSA). Malgré une grande hétérogénéité dans cette population, les enfants, à des niveaux différents, ne développent pas comme les autres les comportements nécessaires pour entrer en relation de manière conventionnelle. Ces difficultés d’interactions sociales se mettent très tôt en place dans la vie de ces enfants et les pénalisent dans leur intégration sociale. C’est pourquoi il est nécessaire de travailler les habiletés sociales le plus tôt possible et dans la durée, car ils n’arrivent pas à les apprendre d’eux-mêmes. Travaillant comme enseignant dans une classe de six élèves ayant des difficultés relationnelles et communicationnelles et dont un enfant est atteint d’un TSA et un autre de TEDNS, j’ai décidé de mettre en place une intervention basée sur des activités pour permettre aux enfants d’améliorer leurs habiletés sociales. Après une période d’accueil et de mise en route avec mes élèves, j’ai rempli avec une collègue deux questionnaires concernant les habiletés sociales (ABAS II) et les habiletés sociales scolaires (EEHSS) et j’ai filmé les trois activités (phase pré-test). Durant environ six mois, j’ai poursuivi ces trois activités, qui se sont complexifiées dans le temps, permettant de développer des compétences sociales chez mes élèves. En fin d’année, j’ai rempli avec une autre collègue les deux questionnaires et j’ai filmé les trois activités (phase post-test). Les comparaisons pré- post-test pour les deux juges ont montré des améliorations pour les six élèves dans les habiletés sociales et les habiletés sociales scolaires. Les images de la vidéo viennent amener des nuances, car la progression des compétences sociales ne peut être linéaire, ces dernières étant liées au contexte et au monde interne (cognitif et affectif) de l’enfant. Je conclus en affirmant l’importance pour les enfants ayant des difficultés relationnelles et communicationnelle d’une approche globale incluant un enseignement des habiletés sociales.