Gérer les difficultés de comportement en classe

Aeberhard, Christen ; Berneker, Claire ; Benoit, Valérie (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2015 ; mp6244.

La gestion des difficultés de comportement est un réel défi pour les enseignants. En effet, ces comportements peuvent rapidement nuire au bon fonctionnement de la classe, car l’attention de l’enseignant est partagée entre la gestion de ces comportements perturbateurs et le reste de la classe. C’est pour cela que nous avons décidé de diriger notre travail sur ce sujet. La question que... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La gestion des difficultés de comportement est un réel défi pour les enseignants. En effet, ces comportements peuvent rapidement nuire au bon fonctionnement de la classe, car l’attention de l’enseignant est partagée entre la gestion de ces comportements perturbateurs et le reste de la classe. C’est pour cela que nous avons décidé de diriger notre travail sur ce sujet. La question que nous nous sommes donc posée est: Quelles sont les méthodes les plus fréquemment utilisées par les enseignants de classes régulières des cycles un et deux dans la gestion des comportements difficiles. Le but de notre recherche est donc de mettre en lumière les pratiques les plus utilisées par les enseignants et de voir si cela correspond à ce qui est prescrit dans la littérature. Nous nous sommes intéressé essentiellement à ce qui peut être mis en place par l’enseignant lui-même et qui ne demande pas l’aide d’un spécialiste. Il nous a donc semblé pertinent d’interroger les pratiques déclarées des enseignants afin de voir quels sont les moyens les plus utilisés. Pour ce faire, nous nous sommes basé sur un questionnaire permettant de mesurer la fréquence, l’efficacité ainsi que la faisabilité de divers moyens, créé dans le cadre d’une étude menée au Québec. Cependant, nous avons dû, par soucis de faisabilité, choisir uniquement de questionner les enseignants sur leur fréquence d’utilisation de ces divers moyens. Nous avons ensuite distribué les questionnaires dans deux établissements du canton de Vaud. En parallèle à cela, nous avons fait une revue de la littérature concernant la compréhension, la prévention ainsi que la gestion des difficultés de comportement. C’est grâce à ce cadre théorique que nous avons pu analyser et discuter nos résultats. Les résultats de notre recherche nous ont permis de voir que l’ « aménagement de la classe » est la dimension la plus fréquemment utilisée par les enseignants. Ceci est significatif, car il s’agit de moyens qui sont mis en place pour prévenir les comportements difficiles. Il est aussi intéressant de noter que la dimension du « renforcement » fait partie des moyens les moins utilisés alors que les recherches montrent la réelle efficacité de cette méthode.