Les bibliothèques scientifiques et les données de la recherche : défis et enjeux

Fachinotti, Elena ; Gozzelino, Eva ; Lonati, Sara ; Schneider, René (Dir.)

(Travail de recherche réalisé dans le cadre du Master of Science en Information documentaire HES à la Haute école de gestion de Genève (HEG-GE), Filière information documentaire, 2016)

Les données produites lors des activités de recherche sont partie intégrante de l’information scientifique. Traditionnellement, les bibliothèques académiques ont pris en main les activités de gestion des données de recherche (GDR) et les formations auprès des chercheurs. La Suisse, avec un temps de retard sur d’autres pays, lance désormais un projet national, le DLCM, pour créer des... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les données produites lors des activités de recherche sont partie intégrante de l’information scientifique. Traditionnellement, les bibliothèques académiques ont pris en main les activités de gestion des données de recherche (GDR) et les formations auprès des chercheurs. La Suisse, avec un temps de retard sur d’autres pays, lance désormais un projet national, le DLCM, pour créer des solutions adaptées à la gestion des données de recherche tout au long de leur cycle de vie. Elle espère ainsi notamment faire face aux exigences du programme européen Horizon 2020. Dans ce contexte, certains professionnels de l’information, et notamment les bibliothécaires académiques, seront appelés à dispenser des formations à la gestion des données de recherche. Le propos de cette recherche est de fournir des éléments d’analyse pour aider à la prise de décision en vue de prochaines formations de formateurs. A travers une veille sur l’offre internationale de formations à la GDR, nous dressons un panorama analytique de 57 programmes différents ainsi qu’un tableau comparatif synoptique. Un questionnaire destiné aux professionnels de l’information en Suisse a été diffusé, visant à estimer parmi cette population les niveaux d’activités liées à la GDR et les connaissances et compétences déjà acquises ou à développer. Les résultats montrent que les connaissances actuelles sont très hétéroclites, avec des différences parfois extrêmes entre les participants. Néanmoins, la grande majorité d’entre eux a des compétences balbutiantes. Il apparaît que les besoins en formation se dessinent sur un large spectre de thématiques liées à la GDR, plutôt que sur des aspects très précis. 88% des participants estiment qu’ils seront confrontés à la GDR d’ici 5 ans. Des entretiens auprès des collaborateurs responsables du dossier GDR de trois universités romandes (EPFL, UNIGE, UNIL) nous ont permis de déterminer le positionnement de ces dernières en termes de développement de services. La combinaison de ces informations avec celles obtenues à travers l’enquête permet de voir se profiler deux grandes tendances concernant la mise en place de services dans les institutions suisses : il s’agit du développement d’infrastructures et outils et du conseil/formation. Notre recherche aboutit à une esquisse de formation modulaire destinée aux professionnels qui seront en charge de sensibiliser et former les chercheurs et le staff de leurs institutions respectives. Ce canevas de formation comprend trois niveaux, de basique à avancé ; les modules peuvent servir de base pour des workshops, ou, s’ils sont suivis en intégralité, constituer un Certificate of advanced studies en GDR.