Faculté des sciences

Etude de la carbonisation et de l'activation de précurseurs végétaux durs et mous

Fernandez Ibanez, Elena ; Stoeckli, Fritz (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Neuchâtel : 2003 ; 1672.

Ce travail a été réalisé dans le département de Chimie-Physique de l'Université de Neuchâtel. Ce groupe de recherche est dirigé depuis 1971 par le Professeur F. Stoeckli. Le projet commun de recherche du groupe peut être défini comme l'étude de l'adsorption physique des différentes surfaces solides et le traitement et description de l'adsorption par la théorie de Dubinin. Dans ce... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail a été réalisé dans le département de Chimie-Physique de l'Université de Neuchâtel. Ce groupe de recherche est dirigé depuis 1971 par le Professeur F. Stoeckli. Le projet commun de recherche du groupe peut être défini comme l'étude de l'adsorption physique des différentes surfaces solides et le traitement et description de l'adsorption par la théorie de Dubinin. Dans ce cadre le travail ici présenté complémente d'une façon explicite la fabrication et caractérisation d'un type de solides poreux hautement utilisés comme le sont les charbons actifs. Brièvement un charbon actif est un matériel solide résistant aux hautes températures avec une capacité d'adsorption qui est définie par le volume poreux et les groupes fonctionnels, principalement oxygénés, qui se trouvent à la surface. Les applications principales du charbon actif sont entre autres la purification, décoloration, désodorisation et en général la désintoxication des eaux potables ainsi que la purification de l'air et des produits chimiques, alimentaires…etc. A l'heure actuelle la demande croissante de matériaux adsorbants pour des procédés de protection de l'environnement suscite une recherche complémentaire dans la fabrication des charbons actifs à partir de matières qui ne sont pas classiques, concrètement à partir des déchets végétaux. Elaborer des charbons actifs à partir des déchets végétaux est pourtant très intéressant du point de vue économique car nous profitons, à partir de transformations simples, d'une application directe de ces matériaux de départ. On a donc trouvé intéressant de montrer comment se déroule la transition d'un matériau végétal à un charbon actif. Dans ce contexte nous pouvons définir comme objectifs principaux de ce travail : Ce travail montre une différentiation du matériau végétal à partir de sa composition chimique ainsi que l'obtention de la surface poreuse optimal dans les conditions de production utilisées