Expression non verbale de l'enseignant dans la conduite de la classe

Nussbaum, Xavier ; Delaloye, Sophie ; Pidoux, Marc (Dir.)

Mémoire de master : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2013 ; mp5649.

Dès la naissance, l’humain communique grâce à l’expression non verbale pour faire passer des messages et se faire comprendre. La présente étude a pour objectifs de rendre compte aux enseignants de l’expression des comportements non verbaux et de la représentation qu’ils en ont dans la mise au travail de la classe. Le début de leçon s’avère primordial en termes de gestion de... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    Dès la naissance, l’humain communique grâce à l’expression non verbale pour faire passer des messages et se faire comprendre. La présente étude a pour objectifs de rendre compte aux enseignants de l’expression des comportements non verbaux et de la représentation qu’ils en ont dans la mise au travail de la classe. Le début de leçon s’avère primordial en termes de gestion de classe, c’est pourquoi, notre étude se porte exclusivement sur l’observation et l’analyse des comportements non verbaux durant les premières minutes de cours. Pour répondre à nos interrogations, quatre enseignants volontaires ont été filmés en début de période puis ont été interviewés. Une analyse des films a été effectuée selon deux grilles d’observation préalablement établies et enfin, les enseignants filmés ont été confrontés à leur image et interviewés. Les indicateurs non verbaux observés sont le regard, les expressions des émotions, les mimiques du visage, le déplacement, la position, la voix et le toucher. Les enseignants ont ainsi pris conscience de leur langage non verbal et de l’impact de ce dernier sur leur pédagogie. Ils ont également formulé leur perception de leur communication non verbale. Notre étude a révélé que trois des quatre cas étudiés ont une perception de leur comportement non verbal en adéquation avec la réalité factuelle observée lors de notre observation sur le terrain. Le dernier cas s’est vu moins verbaliser ses perceptions liées aux éléments non verbaux et de gestion de classe, ce qui nous a amené à en déduire que l’enseignant se voit moins en phase et conscient de sa communication non verbale. L’expérience préalable, la maîtrise ou non d’une classe ainsi que la sensibilisation à cette thématique durant les études pédagogiques sont des facteurs qui selon nous ont une influence sur la perception de sa propre communication non verbale.