Pratiques collaboratives dans l'air du temps : le co-enseignement : enqête au sein de trois établissements primaires vaudois

Prieto Perret, Monica ; Söderström, Mélanie ; Sermier Dessemontet, Rachel (Dir.)

Mémoire de master spécialisé : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2013 ; mp5357.

SPS? MCDI? RP? Autant d'acronymes pour désigner les rôles des enseignants spécialisés qui essaiment dans les écoles vaudoises. Ils voltigent auprès des enseignants ordinaires, en cherchant leur place, en quête d'identité professionnelle. Enseignantes spécialisées MCDI et SPS dans trois établissements vaudois, nous sommes confrontées quotidiennement à la difficulté d'implanter des... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    SPS? MCDI? RP? Autant d'acronymes pour désigner les rôles des enseignants spécialisés qui essaiment dans les écoles vaudoises. Ils voltigent auprès des enseignants ordinaires, en cherchant leur place, en quête d'identité professionnelle. Enseignantes spécialisées MCDI et SPS dans trois établissements vaudois, nous sommes confrontées quotidiennement à la difficulté d'implanter des pratiques collaboratives avec les enseignants des classes régulières.Notre mémoire professionnel est issu d'une interrogation sur notre rôle et sur la manière dont on peut collaborer avec unenseignant ordinaire pourrépondre aux besoins des élèves en difficulté. Notre attention s'est portée tout particulièrement sur un dispositif de collaboration encore peu répandu: le co-enseignement. Dans le cadre de ce travail, nous avons soumis un questionnaire à des enseignants ordinaires du primaire pour connaître les modalités de collaboration mises en pratique avec les enseignants spécialisés MCDI ou SPS. Nous souhaitions notamment observerdans quelle mesure le co-enseignement fait partie des formes de collaboration entre enseignants ordinaire et spécialisé.Nous voulions aussi savoir dans quelle mesure les enseignants ordinaires perçoiventle co-enseignement comme utile pour répondre aux besoins particuliers des élèves en difficulté et les maintenir dans une classe ordinaire ou pour gérer l'hétérogénéité de la classe. Nous avons encorecherché à savoir comment les enseignants ordinaires perçoivent le rôle des enseignants spécialisés MCDI ou SPS et celui de la direction, ainsi qu’à recueillir des informations sur le temps qu’ils estiment nécessaire de consacrer à la concertation et à la planification des cours pour mettre en pratique le dispositif du co-enseignement.