Faculté des lettres et sciences humaines

Le bien-être subjectif en Suisse au début du 21e siècle : évolution et déterminants

Iglesias, Katia ; Simona Moussa, Jehane ; Suter, Christian

(Working Papers MAPS ; 4)

Ajouter à la liste personnelle
    Summary
    Le bien-être subjectif, hautement lié à la notion de qualité de vie, est une thématique qui se retrouve souvent au cœur des préoccupations politiques et les recherches sur le sujet se sont multipliées rapidement depuis les années 1980. L’étude de l’évolution du bien-être subjectif apparaît alors d’autant plus importante qu’elle est à même d’apporter des informations intéressantes sur l’état de notre société.
    Cette note a deux objectifs principaux. Premièrement, il s’agit de proposer des indicateurs du bien-être subjectif individuel et sociétal qui puissent être mesurés en Suisse dans le temps et, dans le même temps, contribuer au débat sur les qualités psychométriques de ces indicateurs. Pour ce faire, nous avons examiné les problèmes méthodologiques liés aux mesures de satisfaction avec la vie, soit leur qualité intrinsèquement subjective, le nombre de variables nécessaires, la nature de ces variables – mesures globales ou par domaines de vie – et enfin les problèmes liés aux phénomènes d’adaptation. Les données du Panel Suisse de Ménages nous ont permis de créer différents indicateurs du bien-être subjectif. Les analyses menées à partir des données 2005 soutiennent le fait que le bien-être subjectif compte deux dimensions – individuelle et sociétale – et qu’il s’agit de construits liés mais bien distincts. Nous avons pu mesurer l’évolution dans le temps du bien-être subjectif individuel, mais cela n’a pas pu être fait pour le bien-être subjectif sociétal, les données nécessaires n’étant pas disponibles pour chaque année.
    Deuxièmement, il s’agit d’étudier, en 2000 et en 2012, les déterminants du bien-être subjectif en Suisse, soit les variables susceptibles de l'influencer. Pour ce faire, nous avons utilisé les indicateurs du bien-être subjectif individuel construits dans la première partie de cette note. De manière générale, quelle que soit l'opérationnalisation du bien-être subjectif individuel et quelle que soit l’année considérée, les deux grandes catégories de variables explicatives sont les déterminants liés à la santé (c.-à-d. état de santé, limitation d’activité pour raison de santé, changement de l’état de santé et problèmes psychosomatiques) et les déterminants liés à la situation financière (c.-à-d. standard de vie et précarité financière).