Faculté des lettres

Le dossier de formation: un outil pour la réflexion sur les expériences professionnelles et le développement de compétences d'autorégulation

Mauroux, Laetitia ; Gurtner, Jean-Luc (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Fribourg, 2014.

Se former dans le champ de la formation professionnelle engendre actuellement de nombreux challenges pour les apprentis. (afin d’alléger le texte, seul le masculin sera utilisé, étant entendu qu’«apprenti» se décline au masculin comme au féminin). Ils poursuivent le double objectif de se qualifier tout en étant directement intégrés au monde du travail. Ils doivent rapidement... More

Add to personal list
    Résumé
    Se former dans le champ de la formation professionnelle engendre actuellement de nombreux challenges pour les apprentis. (afin d’alléger le texte, seul le masculin sera utilisé, étant entendu qu’«apprenti» se décline au masculin comme au féminin). Ils poursuivent le double objectif de se qualifier tout en étant directement intégrés au monde du travail. Ils doivent rapidement fonctionner de façon indépendante et efficace, afin de répondre aux exigences des postes qu’ils occupent. Dès lors, des compétences d’autorégulation des apprentissages et la mobilisation de stratégies d’apprentissage adéquates sont indispensables. En situation de travail, l’expérience constitue une base indispensable à tout apprentissage. Mais comme de nombreux modèles de l’apprentissage l’ont mis en évidence (l’apprentissage à la place de travail, l’apprentissage expérientiel, la didactique professionnelle ou encore la théorie historico-culturelle de l’apprentissage), il ne peut y avoir d’apprentissage sans une forme de prise de conscience, d’analyse et de réflexion sur l’action. La réflexion sur les expériences professionnelles au sein de dossiers de formation constitue ainsi un moyen efficace de répondre aux challenges des apprentis engagés en formation professionnelle. De nombreuses recherches ont démontré sa pertinence en regard du développement de compétences métacognitives, d’autorégulation des apprentissages et de la performance. Au sein de cette thèse de doctorat, les dossiers de formation sont conceptualisés comme des outils médiateurs. Ils permettent l’utilisation de questionnements métacognitifs qui guident la réflexion, stimulent la mobilisation de stratégies d’apprentissage et fournissent aux apprentis des occasions de solliciter des feedbacks de la part de leur formateur en entreprise et de confronter l’évaluation de ce dernier avec leur propre évaluation de leurs compétences. Au fur et à mesure, l’apprenti intègre cette démarche de questionnement et acquiert des compétences lui permettant de faire face à la nécessité d’apprendre tout au long de sa carrière. Un dossier de formation en ligne : le « Mobile and Online Learning Journal » (MOLJ) a été développé pour des apprentis boulangers-pâtissiers-confiseurs, puis adapté en fonction des besoins d’apprentis cuisiniers. Il se compose d’un livre de recettes, d’un dossier de formation stimulant la réflexion à l’aide de questionnements métacognitifs et d’un Smartphone afin de capturer des expériences professionnelles sous forme d’images et de les envoyer au sein du dossier de formation ou du livre de recettes. Cette thèse de doctorat cumulative est composée de trois publications et d’un « chapeau ». Elle aborde les questions de recherche suivantes : « Dans quelle mesure les apprentis développent-ils des compétences d’autorégulation de leurs apprentissages à travers l’usage du MOLJ ? Quels usages du MOLJ font-ils ? Quels sont les facteurs susceptibles d’influencer l’utilisation du MOLJ par les apprentis ? Quel niveau de réflexion les apprentis atteignent-ils au sein de leurs réponses aux questionnements métacognitifs ? La réalisation de dossiers de formation est-elle liée à la performance et aux apprentissages des apprentis ?». La méthodologie de recherche adoptée est celle d’une « recherche scientifique sur le terrain ». La récolte de données s’est déroulée sur une période de deux ans auprès d’une classe de 16 apprentis ayant utilisé le MOLJ durant les deux dernières années de leur formation. La méthode de récolte de données retenue est celle des « mixed method research ». Les données collectées consistent en un ensemble de traces laissées par les apprentis et leurs formateurs lors de leur utilisation du MOLJ ou de traces produites pour les besoins de la recherche (entretiens et questionnaires). Nos analyses démontrent que l’écriture guidée à l’aide de questionnements métacognitifs au sein de dossiers de formation engendre la mobilisation de stratégies d’apprentissage et participe au développement de compétences d’autorégulation. Les apprentis ont spontanément tendance à utiliser davantage les fonctions non réflexives du MOLJ. Mais lorsqu’ils acceptent d’entrer dans une démarche de réflexion sur leurs expériences professionnelles et qu’un soutien et des guidages appropriés leur sont fournis par le formateur en entreprise et l’enseignant à l’école professionnelle, les apprentis mobilisent des stratégies d’apprentissage variées. Par conséquent, on constate une augmentation de leur performance aux examens finaux. Enfin, des recommandations à l’égard des instances politiques, des formateurs en entreprise, des enseignants à l’école professionnelle et des apprentis eux-mêmes sont formulées sur la base de la littérature concernée et de nos propres résultats de recherche afin de promouvoir un usage efficace des dossiers de formation en formation professionnelle pour apprendre. (Mots clés : réflexion, autorégulation, stratégies d’apprentissage, dossiers de formation, questionnements métacognitifs, performance).