La gestion des données de recherche à l'Université de Lausanne : enjeux transdisciplinaires

Jambé, Carmen ; Schneider, René (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2015 ; TDB 2266.

Le présent travail est effectué pour le Service des Ressources informationnelles et archives (UNIRIS) de l’Université de Lausanne (UNIL) dont la responsabilité couvre la gestion de l’ensemble du cycle de vie des informations et documents d’archives produits au sein de l’UNIL. À l’instar de n’importe quel lieu de savoir, l’UNIL héberge des chercheurs qui produisent des données... More

Add to personal list
    Résumé
    Le présent travail est effectué pour le Service des Ressources informationnelles et archives (UNIRIS) de l’Université de Lausanne (UNIL) dont la responsabilité couvre la gestion de l’ensemble du cycle de vie des informations et documents d’archives produits au sein de l’UNIL. À l’instar de n’importe quel lieu de savoir, l’UNIL héberge des chercheurs qui produisent des données de recherche hétérogènes et qui n’impliquent pas les mêmes problématiques d’accès, de diffusion, de partage ou de sécurisation par exemple. Certaines constituent le point départ d’une recherche là où d’autres en sont l’aboutissement. Néanmoins, toutes ces données de recherche ont en commun de constituer un « patrimoine » académique que l’UNIL, au travers son Service UNIRIS, entend conserver et valoriser. Ce travail de Bachelor propose ainsi de nourrir une réflexion sur les moyens qui peuvent être mis en oeuvre, notamment par le Service UNIRIS, pour sensibiliser les chercheurs à la gestion des données de recherche et les accompagner dans ce processus qui nécessite l’aiguillage de compétences spécifiques transversales. Il s’agit d’abord de présenter les concepts-clés et fondements théoriques puis fournir des éléments de contextes internes et externes pour établir ce qui a déjà été effectué et identifier qui en sont les acteurs (section 1). Sont ensuite présentés les résultats d’une large enquête et d’une série d’entretiens, effectués tout au long du mandat, destinés à établir un « état des lieux » UNIL et qui nous permettent de déterminer les besoins, les attentes ou les craintes des chercheurs face à un domaine dont l’importance est, certes reconnue, mais la maîtrise encore trop hasardeuse (section 2). De ces résultats, nous pouvons établir notre Guide des bonnes pratiques destiné à l’ensemble des chercheurs, indépendamment de la Faculté à laquelle ils sont rattachés (section 3). Enfin, nous proposons nos recommandations au Service UNIRIS pour développer des ressources propres à la gestion des données de recherche produites au sein de l’UNIL (section 4). Au terme de ce travail, nous espérons pouvoir démontrer l’importance d’envisager le problème de la gestion des données de recherche sous un angle résolument transdisciplinaire en faisant collaborer, autant que possible, l’ensemble de la communauté UNIL avec les spécialistes de l’Information documentaire.