Le rôle de la diététicienne dans la prise en charge de l'anorexie mentale : travail de Bachelor

Bürki, Johanie ; Magistrale, Magali ; Carrard, Isabelle (Dir.) ; Robert Cornide, Aline (Codir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de santé Genève, 2015.

Introduction L’anorexie mentale (AM) est la maladie psychiatrique causant le plus de décès. Le traitement de ce trouble du comportement alimentaire (TCA) se base sur une approche multidisciplinaire, où les compétences nutritionnelles et diététiques d’une diététicienne1 sont requises, mais peu détaillées dans la littérature. But Le but du Travail de Bachelor est d’établir des... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Introduction L’anorexie mentale (AM) est la maladie psychiatrique causant le plus de décès. Le traitement de ce trouble du comportement alimentaire (TCA) se base sur une approche multidisciplinaire, où les compétences nutritionnelles et diététiques d’une diététicienne1 sont requises, mais peu détaillées dans la littérature. But Le but du Travail de Bachelor est d’établir des perspectives destinées aux diététiciennes diplômées de Suisse romande pour la prise en charge nutritionnelle et diététique de patientes2 atteintes d’AM, en milieu hospitalier Méthode Une revue de littérature narrative sur la prise en charge de l’AM aux niveaux médical, nutritionnel, diététique, et multidisciplinaire, est comparée à une enquête par questionnaire documentant les prises en charge nutritionnelles et diététiques de l’AM dans les hôpitaux suisses, ce qui permet l’élaboration de perspectives de prise en charge. Résultats La revue de littérature narrative comporte huit articles de recommandations de prise en charge de l’AM. L’enquête par questionnaire regroupe quinze questionnaires issus des trois régions linguistiques de Suisse. Les recommandations générales de prise en charge de l’AM mentionnent les actions nutritionnelles et leur importance, sans spécifier qu’il est du ressort de la diététicienne de les effectuer. L’enquête par questionnaire met en évidence la présence de la prise en charge nutritionnelle et diététique dans le traitement de l’AM en Suisse, mais également le manque d’uniformisation des pratiques. Conclusion Le manque de consensus dans la prise en charge nutritionnelle et diététique de l’AM peut constituer une entrave à une prise en charge optimale. Par le rapport de pistes de prise en charge nutritionnelle et diététique découlent de nouvelles perspectives de recherches, visant à mieux définir le rôle de la diététicienne dans la prise en charge de l’AM.