Le travail par image peut-il être un outil de construction identitaire favorisant le processus transition école-métier ?

André, Cédric ; Baeriswyl, Denis (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2013 ; mp0659.

Les élèves les plus faibles scolairement et les moins outillés pour entrer dans la vie active sont ceux qui sont confrontés le plus tôt à la transition école-métier. Fort de ce constat paradoxal, il m’a paru intéressant d’effectuer une recherche autour de l’orientation professionnelle dans une classe Développement d’enseignement spécialisé. Ce travail a pris la forme de la... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les élèves les plus faibles scolairement et les moins outillés pour entrer dans la vie active sont ceux qui sont confrontés le plus tôt à la transition école-métier. Fort de ce constat paradoxal, il m’a paru intéressant d’effectuer une recherche autour de l’orientation professionnelle dans une classe Développement d’enseignement spécialisé. Ce travail a pris la forme de la mise en abîme entre la représentation fantasmée d’un métier et la perception de cette même profession sur le terrain. Les élèves devaient dans un premier temps réaliser une photographie les mettant en scène en studio, image fantasmée de la profession de leur choix. Ils avaient pour second mandat de choisir 5 images à leurs yeux significatives du métier, ramenées d’un reportage photographique « sur le terrain professionnel ». La confrontation entre ces images dans un entretien semi-directif a permis de mesurer des traces de projection professionnelle et de construction identitaire très riches.