Faculté des lettres et sciences humaines

"Un Africain restera un Africain : discours ethniques de migrant-e-s d'origine africaine en Suisse

Navarro, Cécile ; Dahinden, Janine (Dir.) ; Frésia, Marion (Codir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2011.

L’affiche des Moutons Noirs et les différentes initiatives lancées par l’UDC sur l’immigration et le régime d’asile ainsi que, plus récemment les déclarations de l’ancien directeur de l’Office fédéral des migrations concernant la criminalité des requérants d’asile nigérians, permettent de saisir la problématisation croissante ces dernières années de la population... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    L’affiche des Moutons Noirs et les différentes initiatives lancées par l’UDC sur l’immigration et le régime d’asile ainsi que, plus récemment les déclarations de l’ancien directeur de l’Office fédéral des migrations concernant la criminalité des requérants d’asile nigérians, permettent de saisir la problématisation croissante ces dernières années de la population migrante d’origine africaine en Suisse. Sur la base d’entretiens réalisés avec des migrant-e-s d’origine africaine, le présent mémoire s’intéresse ainsi à la façon dont des individus parlent de leur affiliation avec un groupe socialement dévalorisé. Ancré dans une approche interactionniste de l’ethnicité, il s’agit de comprendre la portée performative de l’existence d’une identité sociale négative appliquée à un certain groupe dans la manière dont des individus sont amenés (ou pas) à reprendre à leur compte cette appartenance. L’analyse discursive montre ainsi que si l’appartenance au groupe peut sembler évidente aux yeux de ses individus, évidence rattachée à une certaine couleur de peau, les sentiments à l’égard de cette appartenance au groupe sont ambivalents et relèvent de phénomènes complexes de distanciation et de revendication. La signification rhétorique de l’appartenance à un groupe "Africain" apparaît ainsi d’abord au sein de dialectiques reprenant et prolongeant la différence établie entre Suisses et "Africains" et entre Suisses et étrangers par rapport à laquelle ces individus se positionnent, notamment en faisant appel à une certaine rhétorique basée sur la notion d’"intégration".