Travail social

Comment les personnes sans domicile fixe, séjournant à la Fondation Chez Paou, se représentent leurs perspectives de réintégration sociale ?

Gay, Muriel ; Pinho, Jorge (Dir.)

Mémoire de bachelor : HES-SO Valais, 2011.

Cette recherche traite de la thématique des sans domicile fixe. Elle vise à mettre en lumière la problématique de la précarité en Valais et d’identifier, comment ces personnes perçoivent leur avenir et leur (ré)intégration dans la société. Ce travail comprend un cadre théorique composé de trois axes :  Les sans domicile fixe  Le processus exclusion – intégration  Les... Di più

Aggiungi alla tua lista
    Résumé
    Cette recherche traite de la thématique des sans domicile fixe. Elle vise à mettre en lumière la problématique de la précarité en Valais et d’identifier, comment ces personnes perçoivent leur avenir et leur (ré)intégration dans la société. Ce travail comprend un cadre théorique composé de trois axes :  Les sans domicile fixe  Le processus exclusion – intégration  Les représentations sociales Le recueil de données s’est fait auprès de neuf pensionnaires de la Fondation Chez Paou par le biais d’entretiens. Trois thèmes principaux ont été abordés : le travail, le réseau social et la santé. Ils représentent les trois axes de l’intégration. Il était question de pouvoir identifier les perspectives d’avenir des interrogés tout en se basant sur les expériences passées, le vécu respectif de chacun. Tout au long de ce travail, l’axe du collectif vient s’entremêler à la sphère plus individuelle ; le but étant d’aborder un type de population - celui des sans domicile fixe de la Fondation Chez Paou – tout en évitant un excès de catégorisation. Chaque interrogé est empreint de particularités. Mon souhait a été de tenir compte de ces différences et de maintenir une certaine singularité. Chaque individu s’est confié sur son parcours de vie, ses difficultés et ses ressources tout en se projetant, tant que possible, dans des perspectives d’avenir. Cette recherche fut, avant tout, une belle aventure humaine où chaque individu a apporté sa couleur au tableau. Les principaux résultats obtenus sont les suivants :  Ce n’est pas le statut de sans domicile fixe en soi qui donne lieu à certaines représentations sociales mais plutôt les expériences de vie et les problématiques rencontrées.  Le travail est perçu comme un facteur d’intégration permettant l’accès à un équilibre de vie et à une autonomie.  Les interrogés sont nuancés quant au réseau social comme facteur d’intégration. Ce dernier est perçu tant comme un facteur d’intégration que d’exclusion, en fonction des relations.  Un bon état de santé est perçu comme indispensable dans la dynamique de réintégration.  L’axe de la santé apparaît comme prioritaire au vu des propos recueillis.  La Fondation Chez Paou favorise, principalement, les domaines relationnels et sanitaires. En guise de conclusion, ce travail met en lumière différentes propositions d’approfondissements ainsi que quelques pistes de réflexion en termes de pratique professionnelle et de prise en considération de la thématique de la précarité en Valais.