Le développement des compétences de l’étudiant novice en soins infirmiers dans l’accompagnement des personnes en fin de vie

Sobral, Gina ; Baeriswyl, Christine (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé de Fribourg, 2010.

Dans notre société, l’évocation de la mort dans le milieu privé reste un sujet tabou. Oliveira & Amorim (2008) expliquent que de nos jours, les patients ont l’hôpital comme lieu de mort. L’accompagnement d’une personne en fin de vie est souvent réalisé par des soignants dans un milieu hospitalier. De plus, il se peut que les étudiants en soins infirmiers n’aient aucune... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Dans notre société, l’évocation de la mort dans le milieu privé reste un sujet tabou. Oliveira & Amorim (2008) expliquent que de nos jours, les patients ont l’hôpital comme lieu de mort. L’accompagnement d’une personne en fin de vie est souvent réalisé par des soignants dans un milieu hospitalier. De plus, il se peut que les étudiants en soins infirmiers n’aient aucune expérience personnelle face à la mort en début de formation. L’étudiant en Bachelor of Sciences HES-SO soins infirmiers est souvent confronté à la mort pour la première fois lors de la formation pratique. La question de recherche de cette revue de littérature est quels sont les moyens facilitant le développement des compétences de fin de vie de l’étudiant en soins infirmiers ? Le premier objectif de ce travail consiste à s’intéresser à la façon dont l’étudiant acquiert son savoir en vue de devenir un professionnel de la santé. Plus précisément, il s’agit de mettre en évidence les besoins et les ressources des étudiants dans l’accompagnement des personnes en fin de vie. Le but de cette revue de littérature est de sensibiliser les professionnels de la santé et les élèves au sujet de la construction des compétences de l’étudiant en soins infirmiers dans ce contexte. Cette revue de littérature comporte l’analyse de douze recherches publiées entre 2001 et 2009. La discussion des résultats a mis en évidence que la formation théorique, la formation pratique, les ressources littéraires et l’accompagnement des professionnels de la santé influencent le développement des compétences de l’étudiant.