Je goûte, j'écoute et je ressens : je définis : la définition au CIN à travers les lexiques du goût, de l'ouïe et des émotions

Schläppi, Fanny ; Sordet, Valérie ; Bonnet, Clairelise (Dir.) ; Demaurex, Madeline (Codir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2010 ; MP0115.

Le développement du langage est primorial au CIN. L’oral travaillé à travers des activités variées permet une meilleure entrée dans l’écrit. Le travail de la définition permet l’acquisition d’une certaine organisation de la pensée. Définir aide l’enfant à structurer le monde vécu et le monde des mots. Dans cette recherche, des activités sont proposées dans deux... More

Add to personal list
    Résumé
    Le développement du langage est primorial au CIN. L’oral travaillé à travers des activités variées permet une meilleure entrée dans l’écrit. Le travail de la définition permet l’acquisition d’une certaine organisation de la pensée. Définir aide l’enfant à structurer le monde vécu et le monde des mots. Dans cette recherche, des activités sont proposées dans deux classes autour de trois lexiques : du goût, de l’ouïe et des émotions. Ceux-ci ont été choisis parce qu’ils laissent place à l’expérience et au vécu des élèves ce qui permet de mieux intégrer des notions souvent abstraites. Des activités liées à la formulation de définitions sont menées, notamment des tâches de catégorisation. Durant cinq mois, dans les deux classes, des séquences d’enseignement - apprentissage sont proposées : dégustations, jeux symboliques, lectures d’albums de littérature de jeunesse, mimes, pièces de théatre avec des marionnettes, chants, petites expériences sur les aliments, jeu des boîtes sonores. Les élèves sont interrogés et filmés lors d’entretiens cliniques. Les prétests et post-tests sont élaborés à partir du WPPSI-III afin d’évaluer la connaissance des trois lexiques abordés. Les résultats font l’objet d’une analyse quantitative et d’une analyse qualitative. La première consiste à compter les mots correctement définis. Elle permet de comparer les deux degrés et d’analyser l’évolution des connaissances et de la compétence à définir. La seconde met en évidence les caractéristiques des définitions de certains élèves.