Comment les enseignants de l'établissement de Felice à Yverdon intègrent-ils les TIC dans leur enseignement ?

Fallet-Fernandez, Rosa ; Baumberger, Bernard (Dir.)

Mémoire de master : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2010 ; MP0142.

L’Etat de Vaud s’est donné des lignes directrices afin d’intégrer les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les établissements scolaires du canton d’ici 2012. Il va de soi que les établissements se voient dotés d’outils informatiques très performants. L’Etat met sur pied également des cours dans la formation de base et continue des enseignants.... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L’Etat de Vaud s’est donné des lignes directrices afin d’intégrer les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les établissements scolaires du canton d’ici 2012. Il va de soi que les établissements se voient dotés d’outils informatiques très performants. L’Etat met sur pied également des cours dans la formation de base et continue des enseignants. De plus, des personnes ressources au sein des établissements permettront de coacher les maîtres dans leur intégration des TIC. Je me demande ce qu’il en est pour l’établissement de Felice à Yverdon. Dans ce mémoire, je vais faire un état des lieux de ce qui est mis à disposition des enseignants. Par ailleurs, je vais interroger les maîtres sur la manière dont ils intègrent les TIC. A quel stade de la démarche d’intégration se trouvent-ils ? Que faut-il encore à cet établissement pour pouvoir affirmer que l’intégration des TIC est une réussite ? Au vu des résultats obtenus, les enseignants utilisent les TIC dans leur enseignement. Cependant, il leur reste encore à franchir un cap important qui nous permettrait de parler d’intégration et non plus d’utilisation. En effet, les résultats montrent que les enseignants utilisent l’informatique dans leur enseignement, mais non comme outil d’aide à l’apprentissage. Pour ce faire, il faudra non seulement entourer et soutenir les enseignants désirant intégrer les TIC, mais également informer et communiquer les expériences réalisées. Cela permettra de propager les TIC auprès des autres enseignants, non plus comme matériel technique très performant, mais plutôt comme un outil cognitif.