L'intégration sociale et scolaire de l'enfant à haut potentiel en classe régulière

Stampfli, Cindy ; Collaros, Alexandra ; Baumberger, Bernard (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2010 ; MP0125.

Pour ce mémoire professionnel, nous avons travaillé autour de la thématique des élèves HP. Ayant toutes deux au moins un membre de notre famille HP, nous connaissions le sujet d'un point de vue personnel et trouvions intéressant de le découvrir au niveau professionnel. Nous nous sommes appliquées à découvrir tous les aspects du sujet: caractéristiques des élèves, dépistage,... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Pour ce mémoire professionnel, nous avons travaillé autour de la thématique des élèves HP. Ayant toutes deux au moins un membre de notre famille HP, nous connaissions le sujet d'un point de vue personnel et trouvions intéressant de le découvrir au niveau professionnel. Nous nous sommes appliquées à découvrir tous les aspects du sujet: caractéristiques des élèves, dépistage, filles/garçons, dyssynchronie… Nous nous sommes aussi renseignées sur les mesures qui sont actuellement proposées à ces élèves. Par le biais de cette recherche, nous avons cherché à savoir s'il serait possible, pour les enfants HP, de suivre un cursus scolaire normal, sans saut de classe, afin de rester avec des enfants de leur âge. En effet, nous savons qu'ils sont un décalage émotionnel et qu'ils ont souvent des difficultés relationnelles. C'est pourquoi le saut de classe peut accentuer ce problème. Nous avons choisi d'interroger des enseignantes de CIN et de CYP1 sur leurs représentations, connaissances au sujet des élèves HP ainsi que sur leur préférence par rapport aux différentes mesures qui leur sont proposées. L'analyse de ces questionnaires nous a permis d'arriver à des résultats quantifiés, prenant principalement la forme de graphiques et de pourcentages. Ces résultats ont été comparés avec ce que nous avions appris dans la littérature spécifique. En conclusion, nous voulons insister sur le fait que, pour le moment, le système scolaire n'est pas adapté à ces enfants. En effet, les tendances normalisatrices de l'école risquent de le brimer, au point, parfois de lui faire développer une phobie scolaire. Il faut accepter que ces enfants ne sont pas comme les autres, qu'on ne peut pas leur demander les mêmes choses. Il est important de différencier.