Différencier une tâche en E.P.S : quelles conséquences en termes de motivation et de performance en 5ème année scolaire ?

Moret, Thierry ; Jaquiéry, Aurélie ; Mermoud, Alain (Dir.)

Mémoire de master : Haute école pédagogique Lausanne, 2010 ; MP0060.

Notre étude porte sur la différenciation pédagogique en éducation physique et sportive (E.P.S.). Son but est de montrer, au terme de huit leçons les différences en terme d’amélioration des performances et de la motivation entre le groupe contrôle (effectuant une pratique non différenciée), et le groupe expérimental, réalisant une pratique différenciée. Pour ces deux groupes,... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Notre étude porte sur la différenciation pédagogique en éducation physique et sportive (E.P.S.). Son but est de montrer, au terme de huit leçons les différences en terme d’amélioration des performances et de la motivation entre le groupe contrôle (effectuant une pratique non différenciée), et le groupe expérimental, réalisant une pratique différenciée. Pour ces deux groupes, l'objectif sera de s'améliorer à deux des tests de condition physique du livret d'EPS, à savoir le test de la corde à sauter et celui de saut à pieds joints sans élan. Pour ce faire, des fiches de travail de trois niveaux différents (niveau 1, 2 et 3) ont été réalisées. Les individus du groupe contrôle suivent un enseignement de niveau 2 quels que soient les résultats à l’évaluation diagnostique (pré-test). En ce qui concerne les individus du groupe expérimental, ceux-ci bénéficient d'une fiche de travail individuelle (niveau 1, 2 ou 3) en fonction de leurs résultats à l’évaluation diagnostique (pré-test). Les résultats de cette étude mettent en évidence l’importance de la différenciation pour les élèves faibles. A noter que cette étude s’est faite dans des conditions écologiques (quatre classes de 5ème CYT durant les cours d'E.P.S.) et non en laboratoire.