EOLE : que du vent ? : l'utilisation du moyen d'enseignement EOLE par les enseignants du CIN au CYP2 de deux établissements

Descombes, Joëlle ; Canevarolo, Camille ; Balsiger, Claudine (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2010 ; MP0018.

En Suisse, comme dans beaucoup d’autres pays d’Europe, les écoles accueillent des classes de plus en plus hétérogènes au niveau des langues. Dès le cycle initial, les enseignants doivent travailler avec des élèves allophones.Pour aider les enseignants à traiter le thème de la diversité linguistique et culturelle, on trouve des moyens d’enseignement qui proposent toutes sortes... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    En Suisse, comme dans beaucoup d’autres pays d’Europe, les écoles accueillent des classes de plus en plus hétérogènes au niveau des langues. Dès le cycle initial, les enseignants doivent travailler avec des élèves allophones.Pour aider les enseignants à traiter le thème de la diversité linguistique et culturelle, on trouve des moyens d’enseignement qui proposent toutes sortes d’activités directement applicables avec les élèves. Les objectifs de ces activités concernent les aptitudes, les attitudes et les savoirs nécessaires pour les apprentissages langagiers. L’élève va apprendre à observer les langues et à les comparer entre elles pour voir leurs points en commun et leurs différences.Dans notre travail, nous avons cherché à savoir quelle utilisation les enseignants du CIN au CYP2, de nos deux établissements de stage, faisaient du moyen d’enseignement EOLE. En d’autres termes nous voulions savoir si les enseignants utilisaient cet outil dans leur classe et le cas échéant, pourquoi ils ne l’utilisaient pas.Notre mémoire apporte des réponses intéressantes quant à la diffusion du moyen d’enseignement EOLE. En effet, nous avons compris que l’introduction d’un moyen d’enseignement dépend de différents facteurs. EOLE n’est pas utilisé, sa diffusion aurait-elle laissé à désirer ? Ou faut-il chercher d’autres raisons ?