Collaboration entre les enseignants du secondaire II : le cas d'un gymnase vaudois

Touali, Mohamed ; Losego, Philippe (Dir.)

Mémoire de Master Advanced Studies (MAS) : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2012 ; mp0467.

Les enseignants dans leur travail quotidien, développent des formes d’échange et de partage de leurs savoirs et de leurs pratiques. Cette collaboration prend diverses formes et varie du simple échange, en passant par la concertation jusqu'à atteindre la collaboration avec ses aspects organisationnels et structurés. Ce mémoire, à travers une démarche qualitative exploratoire, analyse la... More

Add to personal list
    Résumé
    Les enseignants dans leur travail quotidien, développent des formes d’échange et de partage de leurs savoirs et de leurs pratiques. Cette collaboration prend diverses formes et varie du simple échange, en passant par la concertation jusqu'à atteindre la collaboration avec ses aspects organisationnels et structurés. Ce mémoire, à travers une démarche qualitative exploratoire, analyse la perception de la collaboration entre les enseignants du secondaire II dans un gymnase vaudois. Les enseignants du secondaire II ont en général une perception positive de la collaboration et considèrent que les affinités personnelles ou disciplinaires concourent à la mise en place de la dite collaboration. Cette dernière peut être formelle et structurée ou informelle et spontanée, et couvre des domaines didactique ou pédagogique. Les enseignants qui collaborent sont ceux qui y trouvent un intérêt ou une réponse à un besoin pressant dans les domaines cités ci-dessus, sans oublier les considérations de reconnaissance et d’estime de soi. D’autres facteurs viennent entraver la collaboration notamment les rapports au pouvoir et au savoir ainsi que l’individualisme du corps enseignant. Si les enseignants reconnaissent à la direction de l’établissement un rôle de support à la collaboration à travers la mise à disposition des moyens en temps et en matériel, il n’en demeure pas moins qu’ils tiennent à leur liberté et indépendance dans l’exercice de leur métier. Le chef de file joue également un rôle d’animateur et de facilitateur de l’entreprise de collaboration de par son statut dans l’établissement et ses rapports spécifiques avec les enseignants.