Confrontation des représentations des enseignants et de leurs élèves concernant les devoirs à domicile

Chabloz, Marion ; Boillat, Amélie ; Amiguet, Mauro (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2012 ; mp0370.

Bien que l’enseignant ne soit pas tenu de donner des devoirs à domicile (selon le règlement d’application de la DGEO) ces derniers font partie intégrante du système scolaire actuel. Ils s’insèrent dans le quotidien de la classe et font souvent l’objet d’une grande préoccupation à la fois pour les élèves, pour les parents et pour les enseignants. Dans le cadre de notre... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Bien que l’enseignant ne soit pas tenu de donner des devoirs à domicile (selon le règlement d’application de la DGEO) ces derniers font partie intégrante du système scolaire actuel. Ils s’insèrent dans le quotidien de la classe et font souvent l’objet d’une grande préoccupation à la fois pour les élèves, pour les parents et pour les enseignants. Dans le cadre de notre travail nous nous sommes intéressées à l’utilité des devoirs à domicile et aux représentations que s’en faisaient les élèves et leur enseignant. Notre recherche tente de mettre en évidence les similitudes et les différences entre les représentations des élèves et celles des enseignants à ce sujet. Nous avons interrogé, par le biais de questionnaires, nos deux classes de stages de CYP2 ainsi que nos deux praticiens formateurs afin de confronter les représentations des élèves et de leur enseignant respectif au sujet de l’utilité du travail scolaire à domicile. Les résultats que nous avons obtenus ont montré une différence entre les deux classes de sujets concernant les convergences des représentations entre les élèves et leur enseignant. Effectivement, nous voyons que dans une des deux classes, les représentations des élèves et de leur enseignant convergent alors que pour l’autre, nous observons de nombreuses différences. Nous avons mis ces résultats en lien avec la relation pédagogique qu’entretiennent nos praticiens formateurs avec leurs élèves et les interactions au sein de la classe au sujet des devoirs à domicile. En conclusion, nous mettons en évidence l’importance pour les enseignants de rendre visible leurs attentes à propos du travail scolaire à domicile afin que les élèves puissent en voir l’utilité ainsi que leur sens et pouvoir répondre aux attentes de l’enseignant et donc de l’institution. Après avoir identifié les forces et les limites de ce mémoire, nous proposons quelques pistes de recherche envisageable. Enfin, nous faisons le point sur les apports de ce travail concernant notre formation.