La congestion maritime

Abdoli, Alex Zagros ; Fragnière, Emmanuel (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2014 ; TDEE 204.

Le monde regroupe 4600 ports en activité, mais moins d'une centaine ont une importance mondiale. Le trafic maritime a donc un niveau élevé de concentration dans un nombre limité de grands ports, un processus essentiellement attribué aux contraintes liées à l'accès maritime et au développement des infrastructures. L’objectif de ce travail est de comprendre à travers des enquêtes et... More

Add to personal list
    Résumé
    Le monde regroupe 4600 ports en activité, mais moins d'une centaine ont une importance mondiale. Le trafic maritime a donc un niveau élevé de concentration dans un nombre limité de grands ports, un processus essentiellement attribué aux contraintes liées à l'accès maritime et au développement des infrastructures. L’objectif de ce travail est de comprendre à travers des enquêtes et des immersions sur le terrain, l’impact de la congestion maritime dans les principaux ports européens. L'intention est de proposer un ensemble d'options stratégiques pour améliorer les infrastructures et de voir comment contenir cette congestion croissante dans les principaux ports européens. En effet ces derniers se sont imposés comme des passerelles qui mènent à la distribution continentale en mettant en place des couloirs intérieurs de distribution de marchandises. Nous allons faire une analyse de la situation et ainsi comprendre les conséquences et le coût engendrés par la congestion. En général, la congestion se produit lorsque les autorités portuaires et les sociétés d'exploitation de terminaux n'ont pas réussi à prévoir et à planifier la demande qui impacterait leurs infrastructures et leurs ressources. De plus, plusieurs ports et exploitants de terminaux semblent ne pas s’être préparés au nombre de manipulations accrues de porte-conteneurs de nouvelle-génération. En effet ces navires avec des capacités beaucoup plus grandes passent plus de temps dans le port et cela met une pression supplémentaire à la fois sur le quai et dans tout le port. En outre, nous soumettrons un certain nombre de recommandations. Pour faire face à ces contraintes que sont l’augmentation de la taille des navires ainsi que le volume de marchandises transportées, il faut des ports plus efficaces. Il est essentiel pour les sites portuaires d’élaborer des voies navigables plus profondes, des plus grands espaces de borne, à la fois pour la manoeuvre des navires et l’entreposage, ainsi que des accès routiers et ferroviaires intérieurs plus efficaces. Il faut aussi une meilleure communication de la part des entreprises de transports grâce notamment aux outils d’information électronique (e-maritime). L’infrastructure portuaire moderne est souvent intensive en capital et plusieurs autorités portuaires ont du mal à faire face aux grands besoins d'investissements en infrastructures. Les autorités politiques doivent ainsi investir dans les ports de moindre importance pour désengorger les grands ports européens.