Economie d'entreprise - Betriebsökonomie

Elaboration d’un modèle d’analyse d’impact des politiques de promotion économique endogène

Formaz, Nathalie ; Barbey, Valérie (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Gestion & Tourisme, 2010.

La mondialisation engendre une reconstitution de la hiérarchie des espaces productifs et une spécialisation des territoires en fonction des avantages comparatifs locaux. De grands pôles économiques naissent, formant un réseau constitué par les régions. L’hétérogénéité des territoires les place sur un marché concurrentiel. Toutefois il faut différencier deux problématiques... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La mondialisation engendre une reconstitution de la hiérarchie des espaces productifs et une spécialisation des territoires en fonction des avantages comparatifs locaux. De grands pôles économiques naissent, formant un réseau constitué par les régions. L’hétérogénéité des territoires les place sur un marché concurrentiel. Toutefois il faut différencier deux problématiques spécifiques souvent confondues mais qui se rejoignent à l’arrivée : la compétitivité et l’attractivité du territoire. La compétitivité est définie comme « la capacité d’une entreprise, d’une région ou d’une nation à conserver ou à améliorer sa position face à la concurrence des autres unités économiques comparables » (Coeuré, Rabaud, 2003 ; Friboulet, 2009 ; Debonneuil, Fontagné, 2003). L’objectif politique de la promotion économique est de soutenir et de faciliter les mutations structurelles territoriales et sectorielles par le renforcement de la place économique et l’augmentation de la valeur ajoutée de l’économie d’une région afin d’atteindre une croissance économique durable. Il s’agit de développer un modèle privilégiant l’implantation et le développement d’entreprises à forte valeur ajoutée qui peuvent s’insérer sans heurt dans l’environnement. Dès lors, cette croissance des emplois à forte valeur ajoutée couvrirait l’érosion de l’emploi dans les secteurs à faible performance d’innovation (Fribourg Development Agency, 2008 ; Commission mondiale sur l’environnement et le développement des Nations Unies, 1987 ; Conseil fédéral suisse, 2007). Le développement économique endogène se base sur la compétitivité et cherche à construire une base locale d'activités, en misant sur des facteurs non mobiles. Selon la Commission Européenne, si l'on veut atteindre une meilleure compétitivité régionale et une part accrue d'emplois dans la croissance, il convient de promouvoir, dans les régions, des conditions cadre adéquates, induisant le développement de l'activité des entreprises (Maillat, Kebir, 2001). Une politique de promotion économique endogène efficace permet de favoriser la création d’entreprises, de corriger d’éventuelles défaillances de marché préjudiciables à leur création ou à leur développement, et de fournir aux entreprises installées, non pas de simples avantages de coûts mais des avantages permettant de créer des rendements croissants d’agglomération. La promotion économique endogène agit sur divers axes tels que : « le soutien à la création d’entreprises et aux entreprises existantes », « le soutien à l’innovation », « le transfert du progrès technologique » « le transfert du savoir-faire commercial », ainsi que « le soutien aux zones économiquement faibles ». Le système de gouvernance suisse, en matière de promotion économique endogène, comporte de nombreux partenaires qui disposent d’instruments très hétéroclites (accompagnement personnalisé dans les procédures administratives, aides financières, coaching, programmes de promotion de l’esprit entrepreneurial, réseautage, plateformes de promotion,…) ce qui le rend peu transparent.