Faculté des sciences

Complexes organométalliques mono- et dinucléaires à ligands thiolato et porphyriniques : synthèses, caractérisations et propriétés biologiques

Gras, Michaël ; Süss-Fink, Georg (Dir.) ; Deschenaux, Robert (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Neuchâtel, 2010 ; 2190.

Le but de ce travail de thèse a été de développer dans un premier temps des complexes mononucléaires arène-ruthénium à ligands thiolatopyridine et à ligands chélatants 2-(pyridine-2-yl)thiazaole, puis dans un deuxième temps des complexes dinucléaires arène-ruthénium contenant trois ponts thiophénolato ainsi que des complexes dinucléaires de carbonyle-ruthénium à ponts... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le but de ce travail de thèse a été de développer dans un premier temps des complexes mononucléaires arène-ruthénium à ligands thiolatopyridine et à ligands chélatants 2-(pyridine-2-yl)thiazaole, puis dans un deuxième temps des complexes dinucléaires arène-ruthénium contenant trois ponts thiophénolato ainsi que des complexes dinucléaires de carbonyle-ruthénium à ponts carboxylato et ligands porphyrines terminaux. Les propriétés biologiques de ces complexes ont été évaluées afin de déterminer le potentiel antitumorale de ces complexes.

    Depuis que Rosenberg a découvert l’activité anticancéreuse du cisplatin en 1969, le développement de complexes organométalliques arène-ruthénium a connu un énorme essor dans le but d’évaluer leurs propriétés cytotoxiques. Durant cette thèse, nous avons synthétisé des complexes mononucléaires de type [(arène)Ru(S-C5H4NH)3]2+, [(arène)Ru(pyTz)Cl]+ et [(arène)Ru(pyTz)(SnCl3)]+ qui possèdent une activité cytotoxique ; toutefois, cette dernière s’est avérée être faible par rapport à celle observée pour les complexes de ruthénium déjà connus. Nous avons également développé des complexes dinucléaires de type [(arène)2Ru2(S-p-C6H4-OH)3]+ pour lesquels nous avons observé une cytotoxicité plus importante mais les résultats les plus prometteurs ont été obtenu pour les complexes de type [(arène)2Ru2(SPh)3]+. Parmi les complexes synthétisés au cours de cette thèse, le plus actif des complexes [(arène)2Ru2(SPh)3]+ avec arène = C6H5R et R = (CH2)4­O­C(O)­CH=CH­C6H4­p­OCH3 (25) possède des IC50 de 0,49 μM envers la lignée cellulaire A2780 et de 0,56 μM envers la lignée cellulaire A2780cisR. Au vue de ces résultats, nous avons évalué les propriétés biologiques des complexes [(arène)2Ru2(SPh)3]+ dont l’arène n’est pas fonctionnalisé, et ces derniers se sont avérés posséder une cytotoxicité encore plus forte. Enfin, nous avons développé des complexes dinucléaires de ruthénium à ponts carboxylato et ligands porphyrines terminaux afin de les utiliser comme agent photosensibilisant pour la thérapie photodynamique. Toutefois, la phototoxicité des ces derniers n’a pas été évalué en raison de leur faible solubilité.