Travail social

L'éducateur social victime d'agression : quel est le processus qui le pousse à porter plainte ou à renoncer ?

Barça, Bengi ; Henchoz, Marielle ; Lorenz, Susanne (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2011.

Ce travail de recherche porte sur les éducateurs sociaux victimes d’agressions par un bénéficiaire adolescent. Afin de répondre à notre question de départ, nous avons interrogé sept personnes correspondant à nos critères de recherche. Nous avons procédé à une analyse en nous basant sur le discours des professionnels interviewés. La tolérance à la violence étant subjective, les... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail de recherche porte sur les éducateurs sociaux victimes d’agressions par un bénéficiaire adolescent. Afin de répondre à notre question de départ, nous avons interrogé sept personnes correspondant à nos critères de recherche. Nous avons procédé à une analyse en nous basant sur le discours des professionnels interviewés. La tolérance à la violence étant subjective, les réponses sont propres à chacun. La diversité des résultats nous a permis de faire émerger des thèmes intéressants, tels que les besoins des éducateurs victimes, les stratégies mises en place par ceux-ci et/ou l’institution suite à leur victimisation, les raisons qui ont incité certains éducateurs à porter plainte ainsi que les arguments qui amènent à renoncer à le faire. Les professionnels interviewés ont été victimes de deux types de violences : les violences physiques et les violences psychologiques (de différentes formes : menaces, insultes, etc.). L'élément clé dans la décision de porter plainte est le besoin d'être reconnu en qualité de victime.