Travail social

L'éducateur social, agent de conscientisation au développement durable

Fornerod, Maud ; Bender, Gabriel (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2010.

Arrivée à la fin de ma formation théorique d’éducatrice, je me suis demandée vers quel terrain pratique me diriger. Les possibilités actuelles d’emplois sont relativement restreintes, en Valais, pour les nouveaux professionnels du social. Le développement durable est un thème qui m’interpelle. J’ai donc choisi d’enquêter sur le lien possible entre ce sujet et l’éducation... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Arrivée à la fin de ma formation théorique d’éducatrice, je me suis demandée vers quel terrain pratique me diriger. Les possibilités actuelles d’emplois sont relativement restreintes, en Valais, pour les nouveaux professionnels du social. Le développement durable est un thème qui m’interpelle. J’ai donc choisi d’enquêter sur le lien possible entre ce sujet et l’éducation sociale. Ce travail m’a permis de mettre en évidence plusieurs complémentarités. J’ai constaté que les valeurs professionnelles des éducateurs peuvent être mises en parallèles avec celles du développement durable. Ces derniers disposent des compétences nécessaires pour travailler dans ce domaine. Pour la pertinence de cette recherche, j’ai du enquêter sur un champ professionnel et ai choisi les adolescents fréquentant les cycles d’orientation. Les jeunes sont sensibilisés aux notions d’environnement, d’économie et de social, dans le cadre de leur formation scolaire, au travers de l’enseignement obligatoire. Malgré cela, le caractère interdépendant de ces pôles n’est pas forcément intégré. Les adolescents entendent parler du développement durable, mais ne le comprennent que difficilement dans sa globalité. Finalement, j’ai cherché à savoir si une conscientisation au développement durable, adaptée à ce public, était réalisée en Valais. Mes enquêtes m’amènent à avancer que certaines actions sont entreprises dans des domaines ciblées (ex : protection de l’environnement, stimulation de la participation à la vie sociale et politique, etc.), bien qu’il n’existe actuellement pas de réelle conscientisation au développement durable dans la formation scolaire obligatoire en Valais. Serait-ce un nouveau champ professionnel possible pour les éducateurs sociaux ?