Travail social

Aspects socio-éducatifs de quelques cycles d'orientation du Chablais valaisan : entre bilan général positif et situations particulières préoccupantes

Franc, Sabrina ; Boulé, Christophe (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2010.

Ce travail de recherche porte sur un premier questionnement autour des besoins que pourraient avoir les cycles d’orientation du Chablais valaisan face à leurs élèves et quelles pistes de solutions pourraient être envisagées. Afin d’effectuer cette recherche, j’ai rencontré des professionnels de l’enseignement (directeurs, enseignant(e)s et enseignant(e)s-médiateur(trice)s). De... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail de recherche porte sur un premier questionnement autour des besoins que pourraient avoir les cycles d’orientation du Chablais valaisan face à leurs élèves et quelles pistes de solutions pourraient être envisagées. Afin d’effectuer cette recherche, j’ai rencontré des professionnels de l’enseignement (directeurs, enseignant(e)s et enseignant(e)s-médiateur(trice)s). De plus, une rencontre, avec le médiateur social de la région du Chablais et avec une conseillère en orientation, a permis d’amener des informations complémentaires. Afin de mieux cibler mon travail, j’ai émis des concepts principaux, comme : l’adolescence, le contexte scolaire, ainsi que la transition entre l’école et le monde du travail. Un dernier chapitre, sur le cycle d’orientation du Valais romand, explique le fonctionnement des cycles ainsi que le travail effectué autour de l’orientation professionnelle. Mon travail est constitué de plusieurs parties. La première est consacrée à la théorie qui définit mes objectifs de départ, mes concepts ainsi que mes hypothèses de recherche. La seconde partie est consacrée à l’analyse de mes données. Cette analyse permet au lecteur de connaître les différents besoins émis par chacun des professionnels de l’enseignement selon leur fonction et selon des indicateurs bien précis. Ensuite, par une analyse comparative, les différents besoins sont définis et ciblés selon les rôles et les fonctions de chacun au sein de leur établissement scolaire. La troisième partie est consacrée à la vérification de mes postulats de départ. C’est-à-dire à la vérification de ma question de recherche, de mes objectifs et de mes hypothèses de recherche. Une dernière partie met en avant les différents apports pour le travail social ainsi qu’une auto-évaluation de ce travail. Cette recherche a permis de mettre en avant un certain nombre de besoins émis par les professionnels de l’enseignement. Ces derniers sont souvent destinés à une minorité d’élèves, car dans l’ensemble ils sont satisfaits dans leurs rôles en tant que directeur, enseignant(e) et enseignant(e)-médiateur(trice). Je peux, toutefois, à la fin de ma recherche émettre un éventuel lien entre les besoins nommés et les fonctions des travailleurs sociaux qui pourraient y répondre, en partie. En effet, des besoins sont particulièrement mis en avant pour les élèves dits : « non-scolaires ». C’est-à-dire ceux qui sont en rupture avec le système scolaire, qui rencontrent des difficultés de comportement, d’adaptation et de motivation… De plus, ils se retrouvent souvent sans projet professionnel en fin de scolarité obligatoire. Des ressources à l’intérieur de l’établissement scolaire, telles que des travailleurs sociaux, psychologues, logopédistes sont souhaitées par les professionnels de l’enseignement pour accompagner ces jeunes.