Travail social

La schizophrénie, une éventuelle conséquence de la consommation de cannabis ? : « dans quelle mesure la consommation de cannabis chez les adolescents et jeunes adultes de 15 à 25 ans peut-elle avoir une influence sur le développement du cerveau et des conséquences sur l’apparition de maladies psychiques ? »

Barras, Manon ; Pichel, Alison ; Sierro Chavaz, Colette (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2014.

Cette question des liens entre le cannabis et la schizophrénie nous a semblé fondamentale et c’est la raison pour laquelle nous avons souhaité y consacrer notre travail de mémoire. Pourquoi fondamentale ? Car nous avons jugé qu’en tant que futures éducatrices sociales diplômées, il était de notre devoir d’être les mieux armées et les mieux informées possible afin de pouvoir... More

Add to personal list
    Résumé
    Cette question des liens entre le cannabis et la schizophrénie nous a semblé fondamentale et c’est la raison pour laquelle nous avons souhaité y consacrer notre travail de mémoire. Pourquoi fondamentale ? Car nous avons jugé qu’en tant que futures éducatrices sociales diplômées, il était de notre devoir d’être les mieux armées et les mieux informées possible afin de pouvoir exercer notre profession de manière adéquate, dans un esprit d’entraide, de reconnaissance et de revalorisation des personnes en difficulté quelconque. La problématique que nous avons souhaité traiter dans notre travail de recherche fait partie, de notre point de vue, des sujets problématiques actuels auxquels il faut être tout particulièrement attentif. Nous nous sommes rapidement rendues compte que les informations à ce sujet étaient floues et souvent contradictoires. Consacrer notre mémoire à traiter cette thématique fut pour nous l’occasion de mieux comprendre les jeunes ainsi que leur fonctionnement, tant psychologique que physiologique, et ainsi de mieux appréhender les raisons qui poussent de plus en plus de spécialistes à mettre en avant l’information stipulant que les adolescent-e-s seraient beaucoup plus fragiles et que pour cette population la consommation de cannabis pourrait avoir de désastreuses conséquences.