Quelle est la spécificité du rôle infirmier auprès d'une population de femmes sans abri, en considérant les dimensions bio-psycho-socio-culturelles et spirituelles de ces personnes ?

Brunner, Olivia ; Kalbermatten, Stéphanie

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2010.

Les auteurs se sont intéressées à la santé des femmes et leurs recherches ont montré que celles-ci supportent de façon disproportionnée le fardeau de la misère. (…) La pauvreté est considérée à la fois comme la cause, le facteur associé, le catalyseur et le résultat d’une santé déficiente des populations. Toutes les dimensions de la personne sont affectées par l’absence de... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les auteurs se sont intéressées à la santé des femmes et leurs recherches ont montré que celles-ci supportent de façon disproportionnée le fardeau de la misère. (…) La pauvreté est considérée à la fois comme la cause, le facteur associé, le catalyseur et le résultat d’une santé déficiente des populations. Toutes les dimensions de la personne sont affectées par l’absence de logement. Dans la dimension biologique, il en ressort une apparition plus précoce des maladies somatiques et les femmes sont plus vulnérables que les hommes, en raison de leurs besoins en santé sexuelle et reproductive. La dimension psychologique est touchée par une faible estime de soi et une grande détresse psychologique, ce qui amène les femmes sdf à utiliser les services de santé de manière inadéquate. Concernant la dimension sociale, il apparaît que tant que certains besoins basiques ne sont pas satisfaits (abri, nourriture, sécurité,…), il est difficile pour une population sdf d’avoir la disponibilité pour créer des relations sociales satisfaisantes et ceséléments affectent leur santé. Les auteurs de ce travail ont choisi de ne pas aborder la dimension culturelle, car les résultats trouvés dans les articles de recherche nord-américains, n’étaient pas transférables aux pratiques en Suisse. Une grande spiritualité chez les femmes sdf semble influencer positivement leurs relations interpersonnelles et leur permet une meilleure gestion du stress. Les résultats probants issus des articles de recherche soulignent l’importance, pour une infirmière, d’adopter une attitude respectueuse et non-jugeante lors de la prise en soins de femmes sdf. En effet, celle-ci contribue à améliorer leur état de santé en permettant à ces femmes de développer des ressources en termes de santé ainsi que des relations de confiance avec les différents acteurs du système socio-sanitaire. L’infirmière a un rôle primordial à jouer, en lien avec les soins de santé primaires, la prévention des maladies et la promotion de la santé.