Système informel de justice tének : obstacle ou appui pour l'exercice des droits de l'enfant?

Huerta Rosas Castro, Lya ; Stoecklin, Daniel (Dir.)

Mémoire de master : Institut universitaire Kurt Bösch, 2014.

L’objectif de la recherche était d’étudier la situation que vivent les enfants dans les systèmes de justice informels, son rapport avec les standards internationaux des droits de l’enfant et le rôle joué par les représentations sociales de l’enfance. Une communauté autochtone tének a été étudiée par le biais d’une enquête sur le terrain qui a inclus la réalisation... More

Add to personal list
    Résumé
    L’objectif de la recherche était d’étudier la situation que vivent les enfants dans les systèmes de justice informels, son rapport avec les standards internationaux des droits de l’enfant et le rôle joué par les représentations sociales de l’enfance. Une communauté autochtone tének a été étudiée par le biais d’une enquête sur le terrain qui a inclus la réalisation d’entretiens avec de nombreux acteurs, y compris des autorités autochtones et des enfants. Ceci a été renforcé par une revue de la littérature scientifique. La recherche a été basée sur une approche interdisciplinaire des droits de l’enfant et d’accès à la justice. Les résultats ont révélé que dans le cadre de l’administration de la justice, les autorités autochtones se basent sur leurs traditions et leur conscience. Le bien-être collectif, qui fixe les normes et les méthodes de solution de conflits, laisse au second plan les droits individuels des enfants. De même, confrontées à des nouveaux problèmes qui rendent plus difficile l’accomplissement de leurs devoirs, les autorités indigènes se sentent incompétentes pour maintenir l’ordre communautaire. De ce fait, elles demandent l’aide du système formel, mais celui-ci se désengage. Cette situation qui comprend des faiblesses dans les deux systèmes, laisse l’enfant exposé à la violation de ses droits..